Le printemps des poètes célèbre sa 17ème édition cette année, en réponse aux souvenirs douloureux de janvier. Une édition particulière, comme le montre la magnifique affiche qui cite Maïakovski : « Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent ». Le printemps des poètes, ça se passe partout en France et dans quelques pays francophones, du 7 au 22 mars 2015.

Qu’est-ce que le printemps des poètes ?

printemps des poètes

Cette manifestation, créée par Jack Lang et Emmanuel Hoog, incite chacun à célébrer à sa manière la poésie, quelle que soit sa forme, sur tout le territoire français. Ce ne sont pas moins de 12 000 festivités qui sont ainsi organisées chaque année dans tout le pays, ainsi qu’au Québec ou encore en Belgique.

Dans les écoles, également, les poètes sont mis à l’honneur. Des actions sont menées au sein des établissements, afin de sensibiliser les élèves de tous niveaux aux grands textes de la poésie. Les enfants, avec l’aide de leurs enseignants, mettent en place divers ateliers de poésie.

À quoi ressemblera la 17ème édition ?

Chaque édition a un thème dédié, cette année l’évidence a parlé, face aux attaques de janvier dans les bureaux de Charlie Hebdo : « L’insurrection poétique ».

Je ne résiste pas à l’envie de vous citer Jean-Pierre Siméon, Directeur artistique du Printemps des poètes :

[…] Parole levée, vent debout ou chant intérieur, elle (la poésie) manifeste dans la cité une objection radicale et obstinée à tout ce qui diminue l’homme. […]Elle est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Même rebelle, son principe, disait Julien Gracq, est le « sentiment du oui ».
Elle invite à prendre feu. 

Deux événements sont à noter, parmi ceux proposés :

  • Le bal poétique francophone, le 13 mars, à la Maison des Métallos à Paris. Une rencontre avec les poètes Alain Borer et Jean-Pierre Siméon à 18h30, suivie d’un bal à 20h30.
  • Parcours / Séjours poétiques, du 1er mars au 2 avril à la Maison de la Poésie (ça ne s’invente pas) à Namur, en Belgique. Il s’agit d’une tournée de lectures et de rencontres poétiques avec plusieurs types de publics, dont le scolaire.

Pour en savoir plus sur le Printemps des Poètes, deux liens Internet :

http://www.printempsdespoetes.com/

https://www.facebook.com/Printemps.des.Poetes.Coordination.France

Pour terminer, voici quelques extraits d’un poème qui me paraît cette année très « à propos » :

Liberté :

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom […]

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom […]

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté. »

Paul Eluard, Au rendez-vous allemand, 1945, Les Éditions de Minuit

 

Céline Perrin

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest