Précarisation de l’emploi, besoin d’indépendance et de liberté, reconversion professionnelle, chaque année le taux de croissance du nombre de freelances ne cesse d’augmenter. D’après une étude menée par Hopwork et Ouishare, la France comptait près de 830 000 freelances en 2017.

Mais, avant de se lancer dans le freelancing, il est essentiel de se poser les bonnes questions et de bien préparer son projet.

 

1. Devenir freelance, oui, mais pourquoi ?

La liberté a un prix, et le premier à payer est celui de la réflexion. Pourquoi voulez-vous devenir freelance ? Quel est l’objectif que vous souhaitez atteindre ? Comprendre les motivations qui vous poussent vers ce nouveau challenge est important pour vous assurer que ce statut est fait pour vous.

Faites également le point sur vos compétences. Disposez-vous du savoir-faire métier ? Avez-vous besoin d’une formation avant de vous lancer ? Les compétences métier sont essentielles, mais il vous en faut aussi en termes de gestion d’entreprise et d’organisation.

Si l’aventure semble palpitante, ne perdez pas de vue qu’elle peut aussi être semée d’embûches. Pour garder le cap, entretenez cette motivation afin qu’elle soit plus forte que vos doutes en cas de difficultés.

 

2. Analysez vos ressources financières et faites vos comptes

freelance

Comme pour toute entreprise qui démarre, l’arrivée des premiers contrats prend parfois du temps. Durant cette période, l’idéal est d’avoir un peu de trésorerie de côté.

Dans tous les cas, vous devez estimer une idée du chiffre d’affaires à ramener mensuellement pour vivre correctement. Fixez-vous un objectif de revenus. Cela va vous permettre d’évaluer s’il est atteignable.

Mais ne soyez pas trop gourmand au départ, et calculez si vous êtes prêt à accepter une perte financière avant un début de rentabilité de votre entreprise. Et, si oui, pendant combien de temps.

 

3. Faites le choix de votre statut de freelance

Réfléchissez également au cadre juridique qui vous conviendrait le mieux, selon le type d’activité que vous souhaitez exercer et votre situation (association possible avec une tierce personne, régime matrimonial, etc.).

Généralement, les indépendants optent pour les entreprises individuelles (EI, EIRL, régime auto-entrepreneur) ou les entreprises unipersonnelles (EURL, SASU). Vous trouverez sur Internet de nombreuses ressources informatives, notamment des conseils fiscaux pour travailleurs indépendants, car il est primordial de s’informer sur les réglementations de fiscalité de chaque statut. Prenez le temps de vous renseigner.

 

4. Budgétisez le coût financier et déterminez votre lieu d’exercice professionnel

freelance

Quels sont les investissements à prévoir ? Avez-vous besoin de stock ? Avant de démarrer votre activité, chiffrez minutieusement vos besoins matériels et techniques nécessaires pour commencer votre activité (informatique, outillage, mobilier, etc.).

Prenez un crayon et notez tout, point par point.

Définissez aussi votre lieu d’exercice professionnel. Si vous décidez de travailler à votre domicile, faites attention à bien séparer vie privée et vie pro, ce qui n’est pas toujours facile à faire. Dans l’idéal, réservez une pièce ergonomique et confortable de votre habitat à votre activité. Au besoin, étudiez les possibilités d’espaces de coworking.

 

5. Réfléchissez à une stratégie percutante, mais réaliste

Pour sécuriser votre activité, vous devez définir une stratégie efficace et vous interroger en amont sur des points essentiels :

  • Qui est votre client idéal ? Quelles sont ses attentes et habitudes d’achat ? Comment allez-vous le démarcher ?
  • Qui sont vos concurrents ? Quelles offres proposent-ils ? Sont-ils nombreux ? Comment allez-vous vous démarquer d’eux ?

Vous devez impérativement déterminer votre valeur ajoutée pour vous positionner sur le marché.

 

6. Soyez visible sur la toile et faites marcher votre réseau

freelance

Dans un monde ultra connecté où la concurrence est parfois rude, mieux vaut jouer la carte de la visibilité si vous voulez être repéré par un grand nombre d’internautes. Pour construire votre image en ligne et votre e-réputation, vous devez avoir un site web professionnel.

Certains prestataires en informatique proposent tous les outils pour le réaliser gratuitement, ainsi que des offres financièrement avantageuses pour vous accompagner à plus long terme. C’est une solution idéale si vous n’êtes pas un as en informatique pour réaliser un site Internet original valorisant votre entreprise.

Pensez aussi à être présent sur les réseaux sociaux. Ils sont de puissants vecteurs de communication pour véhiculer votre expertise et savoir-faire.Faites également marcher votre propre réseau et entretenez-le. Il est un atout indéniable pour commencer à chercher vos premiers clients. N’hésitez pas à parler à votre entourage de votre activité en tant que freelance. Repas de famille, soirées entre amis, toutes les occasions sont bonnes pour annoncer la nouvelle.

Enfin, même si vos premiers pas s’avèrent encore un peu hésitants, ne vous découragez pas, et rappelez-vous pourquoi vous avez à ce point souhaité devenir libre et indépendant !

 

Source

Étude Hopwork et Ouishare

 

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest