Le sommeil des ados est l’une des bases essentielles de leur santé. Si les jeunes enfants ont un sommeil nocturne de bonne qualité, les choses se compliquent à l’adolescence.

Période de transformations du corps et des émotions, les adolescents traversent parfois des moments un peu chaotiques. Le sommeil est souvent malmené. Comment les aider à retrouver le repos ?

Pourquoi les ados manquent-ils de sommeil ?

La plupart des parents évoquent l’épineux problème du manque de sommeil de leurs ados. Couchers trop tardifs en et hors périodes scolaires, levers pas avant midi (voire bien plus) les week-ends, leur rythme décalé nous dépasse.

Les ados aiment regarder la télé, jouer sur leur console de jeux, sortir, pianoter sur leur smartphone jusqu’à des heures impossibles. Ils adorent se coucher tard et bavarder entre potes le plus longtemps possible. Ces interactions retardent l’heure du coucher et intensifient les décalages dans leurs phases de sommeil. S’ensuivent des difficultés d’endormissement, donc un coucher encore plus tardif…

Le souci est que leurs besoins physiologiques en sommeil ne diminuent pas pour autant. Ils ont donc un déficit chronique de sommeil Résultat des courses, ils manquent de sommeil, alors qu’ils devraient au moins dormir 9 heures par nuit pour être en forme, se sentent fatigués au réveil et marchent au radar toute la journée. La vigilance diminue, les résultats scolaires baissent et les conflits familiaux font leur apparition.

Dette de sommeil : quelles conséquences pour nos ados ?

ados

Bien entendu, nos ados ne se plaignent que rarement de ce déficit de sommeil, redoutant les réactions et sanctions de leurs parents. Pourtant, les risques d’affecter leur santé sont bien réels. Ils doivent comprendre qu’un manque de sommeil entraîne de la fatigue, de la somnolence et de l’irritabilité. L’humeur est altérée, l’attention en classe n’est pas assez soutenue et ils rencontrent des troubles d’apprentissage. Troubles d’autant plus marqués à cause d’un défaut de mémorisation, car celle-ci se fait essentiellement lors du sommeil paradoxal.

Le manque de sommeil agit également sur les défenses immunitaires. L’organisme de l’adolescent est alors fragilisé et il peut être sujet à des malaises, des vertiges ou encore des accidents (notamment de la route, s’il possède, par exemple, un scooter). La production d’hormone de croissance est aussi limitée par le manque de sommeil, l’élimination des toxines est réduite et la glycémie perturbée. Les risques de surpoids et de diabète sont alors favorisés.

Un constat alarmant qui perdure

D’après l’Institut national de la statistique et des études économiques, l’Insee, en 25 ans le temps de sommeil de nos ados aurait chuté de 50 minutes. Or, c’est justement à cette période de leur vie que le sommeil est considéré comme essentiel pour leur équilibre physique, psychologique, leur apprentissage et l’acquisition de leurs connaissances.

Le Baromètre santé jeunes 2010, paru en 2013, indique que :« la somnolence excessive dans la journée affecterait plus de 2 millions de Français ». Les 15-19 ans déclarent ne dormir, en moyenne, que 7h30 par nuit, se coucher vers 23h00, avoir un temps moyen de 30 minutes pour s’endormir pour un lever à 7h00 le matin. Près de 30 % des ados âgés de 15 à 19 ans auraient donc une dette de sommeil et, à 15 ans, 25 % des jeunes dormiraient moins de 7 heures par nuit.

Un constat d’autant plus inquiétant que bon nombre d’entre eux avouent être insatisfaits de la qualité leur sommeil et être somnolents dans la journée.

Sommeil et ados : comment les réconcilier ?

Comment forcer un ado à se coucher à une heure raisonnable ? Beaucoup de parents sont désemparés face à ce problème. La plupart des adolescents ignorent l’importance du sommeil. Ils le voient davantage comme une perte de temps qui empiète sur leur temps de loisirs. Il faut donc essayer de les sensibiliser sur le sujet. Il faut leur expliquer qu’il est essentiel de dormir, que c’est un besoin naturel indispensable. Il faut également leur parler des risques encourus (soucis de santé, performances scolaires à la baisse, risques d’accident, etc.).

ados

Parallèlement, il faut leur faire comprendre que la technologie et les écrans auxquels ils sont connectés ne favorisent pas l’endormissement. Bien au contraire, ces pratiques sont excitantes : les sources lumineuses stimulent et ne permettent pas d’être attentif aux signes du sommeil. Internet et ses réseaux sociaux entrainent par ailleurs des difficultés d’ordre psychologique : un message appelle une réponse, c’est une activité sans fin qui retarde considérablement l’heure du coucher.

Mieux vaut se montrer diplomate pour redresser la barre. Il ne s’agit pas de les priver de toute liberté, mais de leur faire comprendre qu’il y a des limites à poser et des compromis à respecter.

Voici quelques pistes pour aider votre ado à s’endormir plus facilement :

  • Fixez-lui une heure de déconnexion de l’ordinateur et de sa/ses consoles de jeu. Soyez ferme.
  • Veillez à ce qu’il se dépense suffisamment dans la journée. L’exercice quotidien est bénéfique pour le favoriser le sommeil.
  • Ne le laissez pas consommer d’excitants le soir (café, thé, sodas à base de caféine, etc.). Ils perturbent l’endormissement et provoquent des réveils nocturnes.
  • Ne lui servez pas un dîner trop copieux ou trop riche en protéines. Il prolonge la digestion.
  • Évitez qu’il pratique une activité sportive le soir. Elle risque de dynamiser son organisme et de ne pas faciliter son endormissement.

Enfin, privilégiez le dialogue avec votre ado. Et si, malgré tout, ses problèmes de sommeil persistent, s’il retarde volontairement son heure de coucher, si vous le sentez anxieux, n’hésitez pas en à en parler à votre médecin. Il est important de déterminer la cause des ses difficultés d’endormissement.

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest