Alexandra Le Dauphin est rédactrice web freelance, mais aussi, et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle, auteure.

Publiée aux éditions « la Boîte à Pandore » en juin 2014, « Au Boulot, Chômette » est son tout premier ouvrage. Un livre-témoignage qui raconte avec humour et dérision les tribulations pittoresques d’une trentenaire à la recherche d’un emploi. Cette Bridget Jones, version Pôle Emploi, est prête à tout pour décrocher un job et nous entraîne dans les coulisses de l’univers impitoyable du chômage.

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour Alexandra. Il nous était impossible de ne pas évoquer son talent. Nous avons voulu en savoir davantage sur elle… Zoom sur le Quotidien D’Alexandra !

 

au boulot chômette

  • Bonjour Alex, comment vas-tu ?

Plutôt pas mal quand je réponds à une interview de QuotiBien. Y’a pire, non ?

  • Alex, la Rédac de QuotiBien te suit depuis déjà quelque temps et nous nous sommes tous mis d’accord sur un point : ton talent. « Au Boulot, Chômette » regorge d’anecdotes croustillantes qui ne lassent pas un seul instant le lecteur. N’y a-t-il pas un côté un peu romancé ? Parce que, parfois, les situations sont si cocasses que l’on peut se poser la question !

En fait, pas du tout ! Toutes les histoires racontées sont véridiques. Bien sûr, elles ne me sont pas toutes arrivées (sinon, je me poserais des questions…) mais elles sont issues du top 10 (enfin plutôt du flop 10) des anecdotes de mon réseau.

  • Pourquoi t’es-tu lancée dans l’écriture de ce livre ? Petite vengeance contre ces recruteurs parfois pour le moins surprenants ? Ou pied de nez à un système où le chômeur ne trouve pas toujours sa place ?

Ma motivation première, c’était surtout d’exorciser le mal-être qui commençait à s’installer en moi. Le fait de tourner en dérision ce qui m’arrivait m’a permis de mieux le surmonter. À la base, ce n’était même pas un livre, juste des anecdotes du quotidien…

Quand j’ai senti que mon réseau souhaitait voir mes histoires sur papier, je me suis lancée, égratignant au passage des personnes qui m’avaient porté préjudice. L’histoire par exemple de Pitbull est 100% vraie. Si elle se reconnait, je ne la salue pas…

  • Tu as mis combien de temps pour écrire ton livre ? Les idées étaient-elles déjà toutes là, bien structurées dans ta tête ?

À vrai dire, je ne sais pas exactement. J’ai commencé, laissé tomber, puis repris…Je me disais que cela n’intéresserait personne jusqu’à ce que plusieurs copines me poussent à le faire naître réellement. Je les remercie mille fois.

  • Où écris-tu ? Tu as une pièce pour t’isoler ?

Je n’ai pas de pièce dédiée même si je travaille en général dans ma chambre où j’ai mon bureau. J’espère un jour avoir quelques mètres carrés rien qu’à moi pour écrire, c’est mon rêve inavoué !

  • Te fixes-tu des horaires, des jours d’écriture ? Pas trop difficile de conjuguer l’écriture et ton job ?

En général, j’écris le soir, quand mon mari regarde le foot à la télévision (lol). Comme cela, chacun vit son moment de passion de son côté ! Heureusement, ce n’est pas tous les jours et nous profitons de moments complices le reste du temps.

  • Et après le mot « Fin », ce ne fut pas trop le parcours du combattant pour trouver une maison qui accepte de t’éditer ?

J’ai dû avoir énormément de chance car non ! Trois jours après l’envoi du tapuscrit, j’avais déjà reçu deux appels.

J’ai été en contact avec deux maisons d’édition, prêtes à défendre Chômette. J’ai signé avec les éditions « la Boîte à Pandore » car toute l’équipe était derrière moi. Je ne regrette pas ce choix. Véronique de Montfort, la Directrice, se bat à mes côtés comme une tigresse pour faire connaître le livre et mon attachée de presse, Éline, m’aide bien !

  • Tu as de nouveaux projets d’écriture en cours ? Dis-nous tout !

Absolument ! Et Chômette fera une petite apparition dans ce nouvel opus dédié aux célibataires…J’ai gardé le même ton, misé sur la même recette (des anecdotes tirées de mon réseau) le tout pimenté de conseils pour aider les célibataires !

  • Tu es aujourd’hui à ton compte. Tu bosses pour qui ? Des particuliers ? Des entreprises ? Qui a recours à tes services ?

J’ai un double statut. Depuis avril 2011, je travaille pour mon autoentreprise de rédaction web « Drôle de Plume ». Ma mission ? Faire pétiller les textes de mes clients, les aider à se démarquer !

Les entreprises me demandent en général de m’attaquer à leurs contenus web : pages d’accueil, pages « à propos », articles de blog…Elles ont compris l’intérêt d’adopter une communication proche de leurs clients, quand cela s’y prête, évidemment…

Pour les particuliers, ma prestation-phare reste la lettre de motivation originale : je rédige pour aider les demandeurs d’emploi à se démarquer et à obtenir un entretien d’embauche.

Depuis janvier 2014, je suis salariée pour le groupe Galaxy Concept. J’occupe le boulot de chargée de communication et gère donc à la fois les contenus des nombreux sites du groupe mais aussi le community management, la veille sur l’e-réputation…

  • Comment se déroule une journée type chez Alexandra ?

Comme toutes les mamans, je jongle entre mon travail et mes deux p’tits loups…Le matin, j’amène mes enfants à l’école en trottinette. Puis j’attaque ma journée de boulot chez Galaxy Concept. J’ai cette chance de fonctionner en télétravail. Aussi, pas besoin de me rendre au Teich (sur le Bassin d’Arcachon) là où se trouve le siège de la société qui m’emploie. Comme je suis à temps partiel, j’enchaîne ensuite avec mes propres clients.

Ainsi, quand à 15h50 je dois aller chercher mes enfants, je n’ai pas vu le temps passer…

  • Et dans une dizaine d’années, comment imagines-tu ta vie ?

J’espère simplement vivre dans une maison chaleureuse, entourée de ceux que j’aime…Une réponse triviale, peut-être (sûrement même) un peu naïve et pourtant, la douceur du foyer et mes racines restent à mes yeux les choses essentielles pour ne pas me perdre de vue.

  • Si nous pouvions exaucer l’un de tes rêves les plus fous, que nous demanderais-tu ? Bien entendu, hormis le fait de serrer dans tes bras Simon Baker, alias The Mentalist !

Ah, j’allais écrire justement que mon rêve le plus fou, c’est de toucher les bouclettes de Simon Baker lol (avec ma copine Pascale alias Pilou). Tout aussi important, (même si elle n’a pas de bouclettes soyeuses, pardon Florence), j’adorerais rencontrer Florence Foresti. Elle est géniale. Je lui ai d’ailleurs envoyé « au boulot, Chômette ! ». Peut-être aurai-je une réponse de sa part ?!

  • Alex, si tu étais une couleur, laquelle serais-tu ?

Le bleu turquoise, parce que j’aime son côté serein et que c’est une couleur magnifique !

  • Un livre de chevet ?

« J’arrête de m’épuiser » de Marlène Schiappa parce que là, je fatigue entre la gestion de mes p’tits loups, mes deux boulots, la promotion de mon livre et l’écriture du second…

  • Un Plat d’enfance ?

La ratatouille !

  • Une gourmandise interdite ?

Les Carambar caramel : j’adore mais ils sont très mauvais pour mes dents.

  • Une senteur ?

Le monoï.

  • Une saison ?

L’été !

  • Un moment de la journée ?

Le soir, quand je lis une histoire à mes enfants…

  • Une région d’ici ou d’ailleurs ?

La Provence Alpes Côte d’Azur. Qu’est-ce que j’aimerais y aller… (Message pour ma maison d’édition : quand est-ce que je pars dédicacer à Nice ?!)

  • Un juron ?

Saperlipopette ! (J’adore les termes désuets…)

  • Une révolte ?

J’ai horreur de l’injustice ; je m’agace quand je constate qu’elle a frappé…

  • Un gros défaut ?

L’impatience.

  • Un autre métier ?

Petite, je voulais être avocate pour défendre les injustices. Ma mère m’ayant appris que je pourrais être amenée à défendre des criminels, j’ai revu ma copie…

 

Alexandra Le Dauphin

Site Web : www.alexandra-ledauphin.fr

Email : alexandra@droledeplume.fr

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest