Bébé tarde à marcher et vous commencez à vous en inquiéter. Comment vous le reprocher ? Les premiers pas de son enfant sont toujours très attendus ! Ce sont des instants chargés d’émotion que l’on ne peut oublier.

    Seulement voilà, l’apprentissage de la marche n’a pas de règle et bébé gambadera quand lui l’aura décidé !

     L’apprentissage de la marche : un parcours semé d’étapes

    marche

    Avant que bébé ne tienne sur ses deux jambes, il a un long chemin à parcourir. Son développement moteur suit des étapes bien précises qu’il doit consolider une à une avant de passer à la suivante.

    Il apprend tout d’abord à coordonner ses mouvements, bouger la tête et le cou, puis les bras, à se tenir assis sans soutien ou encore réussir à se lever et tenir debout. Puis, en dernier lieu, vient le mouvement des jambes qui va lui permettre de marcher.

    Avant d’être en mesure de le faire avec assurance, il passe par différentes étapes :

    • Il s’accroche à tout ce qu’il trouve pour se mettre debout.
    • Il essaye de marcher latéralement en s’appuyant aux meubles.
    • Il se tient debout sans appui.
    • Il marche seul, mais d’une démarche peu assurée (et particulièrement craquante !).

    Généralement, un tout-petit fait ses premiers pas entre 10 et 18 mois. Il est donc inutile de s’inquiéter avant cet âge.

    En avant, marche ! Non ? Toujours pas ?

    Bébé a plus de 18 mois, il se tient debout, mais ne marche toujours pas. Est-il en retard ? Est-ce normal ? Et s’il avait un problème ?

    Avant de vous affoler, sachez que chaque enfant évolue à son propre rythme et qu’il est inutile de le comparer aux autres petits bouts de son âge. Certains parlent plus tôt, d’autres sont propres très vite, l’apprentissage de la marche ne déroge pas à ce principe.

    Néanmoins, si entre 18 mois et 24 mois, votre enfant ne marche pas, même en prenant appui, parlez-en à votre pédiatre. Certaines causes peuvent en être à l’origine, comme :

    • Un retard lié à la maturation de son système nerveux.
    • Un trouble physiologique, notamment au niveau des muscles.
    • Un retard psychologique s’il évolue dans un cadre affectif perturbé.
    • Une anomalie neurologique provoquant une infirmité motrice cérébrale.
    • Une atteinte osseuse comme une luxation congénitale de la hanche.

    Votre médecin fera un check-up et d’éventuels examens médicaux. Il sera à même de poser un diagnostic et de vous guider vers la solution la plus adaptée à votre enfant.

    Et si vous stimuliez bébé ?

    marche

    Et, si tout simplement, bébé ne ressentait pas tout de suite le besoin de changer ses habitudes ? Après tout, à 4 pattes, c’est un vrai bolide pour se déplacer ! Inutile de le forcer, laissez-le prendre son temps.

    Pour mieux l’accompagner et le stimuler, voici quelques petits conseils :

    • Assurez-vous que ses vêtements ne le gênent pas (ils doivent être ni trop larges ni trop serrés)
    • Proposez-lui des jouets à tirer ou à pousser (poussettes, chariot, etc.)
    • Encouragez-le, mais ne soyez pas trop insistant !

    Enfin, sachez que si certains enfants font leurs premiers pas dès leur 1er anniversaire, quasiment tous sont d’excellents petits marcheurs enthousiastes vers l’âge de 2 ans !

     

    À lire également :

    Cathy Delcros

    Cathy Delcros

    Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
    Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
    Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
    www.larondedesans.fr
    Cathy Delcros

    Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

    Commenter cet article sur Facebook !

    commentaires

    Pin It on Pinterest

    Shares
    Share This