Alimentation animaux domestiques : 14 types d’aliments à bannir.

    Alimentation animaux domestiques : 14 types d’aliments à bannir.

    Quand on vit avec un animal, on a souvent tendance à vouloir le gâter, sans toujours réfléchir aux conséquences. À table, on a vite fait de se laisser attendrir par un regard doux et de donner un bout de jambon ou de gras à Médor ou Félix.
    Or, on ne réalise pas toujours que nos amis à plumes et à poils n’ont pas le même métabolisme que leurs humains de compagnie, et donc pas les mêmes besoins alimentaires.
    Il vaut donc mieux convenir du régime de Médor et Félix avec leur vétérinaire afin d’éviter de les empoisonner avec un aliment qui semble pourtant anodin, et éviter, comme chez leurs congénères humains, les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les problèmes rénaux…
    QuotiBien a donc fait le point sur les aliments à éviter pour garder les 4 pattes en bonne santé.

    Août : l’abandon remis en question.

    Août : l’abandon remis en question.

    Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

    Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

    Éliminer mildiou et pucerons grâce au bicarbonate.

    Éliminer mildiou et pucerons grâce au bicarbonate.

    Jardiner est une activité apaisante et gratifiante, puisqu’on finit par récolter le fruit de son travail. C’est quelque chose que j’adore. Alors, il hors de question de voir mes plantes rongées par l’oïdium (mieux connu sous le doux nom de mildiou) et les pucerons.
    Mes récriminations n’empêchant pas les parasites de s’installer, j’ai dû trouver un moyen naturel et économique pour m’en débarrasser.
    Voici donc, pour les lecteurs de QuotiBien, une recette super simple pour confectionner un produit qui prévient et traite l’apparition de l’oïdium, et détruit les parasites.

    Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

    Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

    Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
    Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

    Troc de graines : comment varier les plantes sans rien débourser.

    Troc de graines : comment varier les plantes sans rien débourser.

    Le printemps est là, les jardiniers, confirmés et du dimanche, ressortent avec bonheur bineuse et sécateur. C’est le moment de semer.
    Et, pour multiplier les espèces à moindre coût, il existe un truc vieux comme le monde : le troc de graines.
    Il faut dire qu’avec Internet et les réseaux sociaux, il est facile de trouver des amateurs, car les groupes y pullulent. Ainsi, apparaissent des grainothèques un peu partout sur le territoire, la première étant née à La Rochelle.

    Reprendre ses études à 36 ans.

    Reprendre ses études à 36 ans.

    Alors que j’étais titulaire d’un DESS en droit notarial, et après plusieurs années d’activité, je me suis retrouvée au chômage. C’est là que l’idée s’est insinuée, saugrenue pour certains, de reprendre mes études pour me reconvertir dans des conditions optimales.
    Ayant travaillé dans des associations sportives, il m’est naturellement venu à l’esprit d’enrichir mon cursus d’un Master 2 professionnel en droit du sport.
    Inconscience ? Défi? Peine perdue ? Opportunité ?
    C’est à ces questions (et à bien d’autres !) qu’il a fallu que je réponde pour prendre une décision, LA décision (rationnelle ?).

    Pompes funèbres, comment bien choisir ?

    Pompes funèbres, comment bien choisir ?

    Que celui qui n’a pas un jour été agacé par la diffusion d’un spot de pub pour les pompes funèbres lève la main. En effet, qui a envie d’être rappelé à sa propre mortalité, ou à celle de ses proches, entre la poire et le fromage ?
    Pourtant, ce sujet, si désagréable semble-t-il, nous concerne tous à un moment ou un autre. Il mérite donc qu’on s’y penche, afin de ne pas se retrouver pris au dépourvu tant l’offre est variée, et parfois opaque.

    Pin It on Pinterest