Le BAFA, Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur, est un diplôme non professionnel qui permet d’ouvrir de nombreuses portes dans le cadre de l’animation. Créé en 1973 par le ministère de la Jeunesse et des Sports, le BAFA a la cote et séduit plus de 50 000 personnes chaque année.

    Le BAFA, pourquoi ?

    Le BAFA permet d’évoluer dans le milieu de l’animation de manière occasionnelle en tant qu’animateur reconnu. Ce n’est pas un diplôme professionnalisant, mais il témoigne d’un réel engagement éducatif aux responsabilités importantes.

    Le BAFA permet d’encadrer des enfants et des adolescents en accueils collectifs (généralement dans les centres de loisirs, les centres de vacances ou encore les colonies de vacances) dans le but d’offrir aux mineurs des activités éducatives adaptées à leurs besoins. Ces structures d’accueil dépendent essentiellement d’associations diverses et des mairies, mais elles peuvent aussi être représentées par des sociétés commerciales ou encore des particuliers.

    Le BAFA, pour qui ?

    BAFA

    La formation peut être suivie dès les 17 ans révolus du candidat au premier jour de la session de formation générale. L’inscription peut se faire 3 mois avant l’âge requis.

    Il n’y a aucune limite d’âge pour s’inscrire et aucun diplôme n’est demandé pour commencer la formation.

    Passer son BAFA, c’est avant tout un acte volontaire et engagé, afin d’encadrer des mineurs. Il faut donc avant toute chose « avoir envie » d’obtenir son diplôme et être motivé. Encadrer des enfants et des ados nécessite de la patience et une certaine résistance physique et morale, car l’animateur est très souvent sollicité et se retrouve en permanence dans « le feu de l’action » !

    Savoir se remettre en question, être réactif, juste et conscient des responsabilités qui incombent à un jeune diplômé sont des qualités et compétences indispensables pour devenir un bon animateur.

    Le BAFA, comment ?

    Le BAFA prépare le futur animateur à plusieurs fonctions :

    • Assurer la sécurité physique et morale des enfants et adolescents
    • Participer, encadré d’une équipe, à la mise en place d’un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif et dans le respect du cadre réglementaire de l’ACM (Accueils Collectifs de Mineurs)
    • Construire une relation stable et de qualité avec les mineurs
    • Contribuer à l’accueil
    • Encadrer et animer les activités, ainsi que la vie quotidienne
    • Accompagner les enfants et ados dans la réalisation de leurs projets

    Pour obtenir le BAFA, le candidat doit suivre deux sessions de formation théorique et un stage pratique.

    La première session est une session de formation générale qui permet d’acquérir théorie et notions de base sur les fonctions d’animation (connaissances de l’enfant, réglementation, etc.). Elle est d’une durée de 8 jours.

    Elle est suivie d’un stage pratique qui permet aux stagiaires de mettre en pratique leurs acquis auprès des mineurs. Il se déroule en séjour de vacances ou en accueil de loisirs et dure 14 jours au minimum.

    Et enfin, après ce stage, les candidats suivent une session d’approfondissement qui va leur permettre de compléter leurs connaissances théoriques, de les approfondir et d’analyser les éventuels besoins complémentaires. Elle dure 6 jours minimum.

    Une fois ces trois étapes accomplies, un jury départemental déclare ensuite le candidat reçu, ajourné ou refusé. Le candidat ayant validé l’intégralité du cursus devient titulaire du BAFA.

    La formation étant payante, son coût varie selon l’organisme de formation. Le prix peut s’échelonner entre 350 € et 600 € par session, voire plus, car la tarification est libre. Des aides, sous certaines conditions, peuvent être demandées auprès de la CAF, du Conseil Régional, de Pôle Emploi, de certains comités d’entreprises, des mairies, etc.

    Cathy Delcros

    Cathy Delcros

    Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
    Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
    Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
    www.larondedesans.fr
    Cathy Delcros

    Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

    Sur le même thème, les articles suivants pourraient vous intéresser !

    Commenter cet article sur Facebook !

    commentaires

    Pin It on Pinterest

    Shares
    Share This