Ce que chaque maman se dit lorsqu’elle a un petit garçon, c’est qu’il va être délicat de s’occuper du prépuce de son petit bonhomme.

    Partie fragile de l’anatomie des petits garçons, il faut en prendre soin et respecter une hygiène impeccable, sous peine d’apparition de petits soucis.

    Bébé garçon : bien s’occuper de son prépuce

    Le prépuce est la petite peau qui recouvre le gland des petits garçons et qui sert à le protéger. Au moment de la naissance, il est collé par de petites adhérences qui s’effacent seules avec le temps.

     

    1. Lorsque tout se passe bien

    prepuce

    C’est environ entre 3 et 6 ans que le prépuce de Bébé se dilate complètement et, donc, qu’il se détache naturellement pour glisser sur le gland.

    Si cela n’arrive pas à votre Loulou à cet âge-là, surtout ne forcez pas. Cela ne signifie pas qu’il faudra procéder à une circoncision, geste médical qui n’est d’ailleurs plus recommandé par tous les médecins.

    Ne faites rien tant que vous ne constatez pas d’infection chez votre enfant. S’il n’a pas mal, c’est que tout se passe bien. Cela peut même ne se produire qu’à l’adolescence.

    Procédez simplement à quelques mesures d’hygiène, dès ses premiers mois :

    • Au moment du bain, reculez le prépuce de quelques millimètres, sans jamais forcer (il reculera de lui-même de plus en plus loin).
    • Lavez la partie visible du gland à l’eau, sans savon.
    • Si vous voyez des adhérences, c’est normal, il suffit juste de les enlever.
    • Après la toilette, le prépuce doit bien recouvrir le gland.
    • Quand Bébé est assez grand, laissez-le reculer lui-même son prépuce à l’heure du bain.

     

    2. Les problèmes qui peuvent survenir

    prepuce

    • La posthite et la balanite : ce sont des inflammations du prépuce et du gland. Elles peuvent parfois apparaitre en même temps, on l’appelle alors balanoposthite. La peau est plus épaisse et devient rouge. Bébé peut aussi ressentir des démangeaisons.
    • Le phimosis : l’ouverture trop étrécie du prépuce l’empêche de reculer sur le gland, ce qui entraîne là encore une infection qui fait rougir le bout du pénis.
    • Le paraphimosis : c’est lorsque le prépuce reste coincé derrière le gland sans pouvoir le couvrir. Le pénis peut devenir très douloureux.

    Dans tous ces cas, il faut consulter le pédiatre de votre Loulou. Il donnera le traitement nécessaire, qui pourra être sous forme de pommades antibiotiques, ou de cortisone. Il peut aussi vous montrer comment manipuler si nécessaire le pénis de votre enfant pour le soigner. Enfin, il est possible que, si aucun traitement ne fonctionne, il décide de faire procéder à une circoncision.

     

    À découvrir également :

    Céline Perrin

    Céline Perrin

    Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
    Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
    www.abclignes.com
    Céline Perrin

    Commenter cet article sur Facebook !

    commentaires

    Pin It on Pinterest

    Shares
    Share This