Un bébé qui ne veut plus faire la sieste est bien souvent une source de contrariétés pour ses parents. L’enfant est parfois grognon, énervé et pleurniche pour un rien… Vous vous sentez démuni face à ce petit bout qui vous tient tête ? Vous estimez que ce temps de sieste est indispensable à son bien-être ?

Pourtant, lorsqu’un enfant refuse de dormir, il est bien difficile, voire impossible, de l’y contraindre ! Et si tout simplement, bébé avait grandi ?

 

Bébé ne veut plus faire la sieste : pourquoi ?

bébé ne veut plus faire la sieste

Lors des premières années de Bébé, les siestes occupent une place essentielle à son équilibre et sa croissance. Si entre 6 mois et 1 an un tout petit dort environ 15 heures par jour et deux à trois siestes jalonnent sa journée, c’est souvent entre 12 et 18 mois qu’il ne fait plus qu’une seule sieste, généralement après le déjeuner. Petit à petit, Bébé acquiert les phases de sommeil des adultes.

Chaque enfant évoluant à son propre rythme, il est parfois bien difficile de fixer des règles. Cependant, si les besoins en sommeil d’un enfant de 4 ans sont différents de ceux d’un nourrisson, il est certain que dormir la journée est bénéfique pour le jeune enfant.

Petits dormeurs ou grands dormeurs, c’est en veillant sur son comportement que vous saurez s’il dort suffisamment la journée :

  • Si après plusieurs journées sans faire de sieste votre enfant est calme et ne semble pas fatigué, c’est probablement qu’une bonne nuit de sommeil lui suffit et qu’il ne ressent plus le besoin de dormir la journée. Dans ce cas, ne le forcez pas, c’est inutile et peine perdue.
  • Par contre, s’il est irritable et grognon, ces heures de sommeil lors de la journée sont nécessaires et réparatrices, car elles sont nécessaires à son bien-être. Votre petit bout a encore besoin de faire au moins une sieste pour récupérer.

 

Comment l’aider à faire la sieste si Bébé refuse ?

Tout d’abord, oubliez cette idée reçue qui consiste à dire que la sieste empêche de dormir la nuit. C’est faux, car plus un enfant est détendu et calme, mieux il s’endormira le soir et passera une nuit paisible. Un enfant qui manque de sommeil dans la journée, alors qu’il en a encore besoin, est bien plus actif et agité qu’un autre et aura bien plus de mal à se coucher !

Si, comme nous l’avons vu plus haut, un nourrisson dort beaucoup dans la journée, ses besoins en sommeil vont inévitablement diminuer progressivement. Pourtant, il va falloir essayer de garder le cap et de maintenir le plus longtemps possible ce repos diurne qui est complémentaire et bénéfique au sommeil nocturne. Même si votre enfant ne fait une sieste que de 30 minutes, ce temps de repos lui permet de récupérer et de recharger ses batteries.

bébé ne veut plus faire la sieste

  • Faites évoluer vos habitudes avec celles de votre enfant

Votre enfant grandit et à partir de 12 mois, il dort moins. Ses habitudes évoluent, ainsi que ses rythmes de sommeil. Ne lui imposez pas une deuxième sieste l’après-midi s’il en a déjà fait une le matin et s’il est en pleine forme.

  • Créez un environnement calme

Quel que soit son âge, bébé a besoin d’être au calme, dans un endroit propice à l’endormissement. Pour sa ou ses siestes, laissez une lumière tamisée dans la pièce et ne fermez les volets que pour la nuit. Ne surchauffez pas la pièce, 19° est une température idéale pour un sommeil paisible.

  • Gardez des heures de sieste régulières

Votre enfant a besoin d’un rythme régulier, même s’il s’adapte facilement. Dans la mesure du possible, aménagez des plages de sommeil à heures régulières, afin de respecter son rythme. La régularité de ses siestes est essentielle pour un sommeil réparateur.

  • Couchez-le aux premiers signes de fatigue

C’est un point auquel nous ne pensons pas toujours et nous avons parfois l’habitude d’attendre le dernier moment pour mettre notre enfant à la sieste. Pourtant, il faut le couche dès les premiers instants de fatigue, car c’est à ce moment-là qu’il s’endormira le plus facilement. Apprenez à détecter ces signes qui vous indiquent qu’il a besoin de se reposer.

  • Respectez ses rituels du coucher

C’est aussi valable pour le coucher du soir que pour celui de la sieste et cela lui permet de comprendre ce qu’il va se passer. Privilégiez des moments calmes avant de le coucher, lisez-lui une petite histoire si vous en avez pris l’habitude. S’il dort avec une tétine et/ou un doudou, n’oubliez pas de les lui donner.

  • Il refuse de dormir ?

Proposez-lui un temps de repos, même court, au calme dans sa chambre, les volets légèrement poussés. Laissez-le feuilleter un livre ou jouer tranquillement sur son lit. L’essentiel est qu’il profite de ces instants de tranquillité pour se détendre et se ressourcer.

Au fil des mois, il est tout à fait normal que le temps de sieste d’un enfant diminue au profit du sommeil de nuit, d’autant plus après ses 2 ans quand les besoins sont moins importants. Chaque enfant est unique et a un rythme différent qu’il est important de respecter en fonction de sa personnalité et de son comportement. L’essentiel est qu’il soit reposé et en forme !

 

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest