Contenu réactualisé le 14/08/2017

 

L’alternance est une autre façon de se former à un métier. On distingue deux contrats d’alternance possibles : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

L’un ayant pour objectif de diplômer, l’autre de qualifier, mais dont le point commun est une rémunération et une formation gratuite contre un emploi.

Dans un premier temps, passons au peigne fin le fonctionnement du contrat d’apprentissage. Celui de professionnalisation fera l’objet d’un autre article de la Rédaction, afin de mieux cerner les aspects de chacun.

Alternance : le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage vise à obtenir un diplôme d’État (CAP, BAC, BTS, DUT, Licence, Master, etc.) ou un titre à finalité professionnelle. Ce contrat de travail permet à un jeune de suivre une formation générale et pratique en se reposant sur le principe de l’alternance entre enseignement théorique et enseignement du métier chez un employeur avec lequel il a signé un contrat.

 

Qui peut en bénéficier ?

Sont concernés par le contrat d’apprentissage :

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus.
  • Les plus de 25 ans sous certaines conditions, notamment ceux reconnus comme travailleurs handicapés ou ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise nécessitant le diplôme visé.
  • Les jeunes de moins de 15 ans ayant terminé un premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3ème) peuvent également entrer en préapprentissage pour suivre une formation en alternance d’une année scolaire en lycée professionnel ou en CFA (Centre de Formation des Apprentis).

 

Pour combien de temps ?

Le contrat d’apprentissage est un contrat à durée limitée. Sa durée varie selon la formation choisie, mais est en principe de 1 à 3 années. Certaines dérogations sont possibles, notamment pour les travailleurs handicapés (4 ans).

La durée de formation équivaut à au moins 400 heures par an.

 

Quelles sont les démarches à effectuer ?

contrat

Dans un premier temps, le futur apprenti doit rechercher une entreprise d’accueil. Il doit donc présenter sa candidature dans des entreprises ciblées en fonction de la formation qu’il souhaite recevoir et du métier qu’il désire exercer.

Pour ses recherches, il peut poser des candidatures spontanées dans les entreprises qu’il connait, s’adresser à Pôle emploi, aux chambres de métiers, ainsi qu’à celles de commerce et d’industrie ou encore au CFA dans lequel il désire suivre sa formation.

Il doit ensuite rechercher un CFA susceptible de l’accueillir via la liste les recensant établie par les services des conseils régionaux. Il peut aussi contacter le SAIA (Service Académique de l’Inspection de l’Apprentissage), le CIO (Centre d’Information et d’Orientation) ou encore consulter le site internet de l’ONISEP ou celui du portail de l’alternance.

Dans certains cas, le CFA envisagé par le futur apprenti peut l’aider à trouver une entreprise. Néanmoins, ce n’est que lorsque le contrat d’apprentissage est signé que l’on peut entamer sa formation au CFA.

 

Quelle est la rémunération de l’apprenti ?

La rémunération de l’apprenti varie en fonction de son âge et est calculée en pourcentage du SMIC (de 25 à 78 %). Elle progresse au fil des années du suivi de son contrat d’apprentissage.

À titre d’exemple, un ou une jeune apprenti(e) âgé(e) de moins de 18 ans, percevra la 1ère année de son contrat d’apprentissage en alternance 25 % du SMIC, la seconde 37 % et enfin la 3ème année 53 %. Quant à celui ou celle âgé(é) de 21 ans et plus, il ou elle touchera 53 % du SMIC la 1ère année, 61 % la 2ème et enfin 78 % la 3ème année.

Les avantages du contrat d’apprentissage pour les jeunes sont indéniables. Tout d’abord, il leur permet de recevoir une formation générale, théorique et pratique tout en bénéficiant d’une qualification professionnelle reconnue par un diplôme d’État.

Ils obtiennent également une première expérience en entreprise où ils prennent conscience des conditions réelles de travail auxquelles ils vont être confrontés, tout en augmentant significativement leurs chances de trouver un emploi.

 

À lire également :

 

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest