Avant l’âge de 2 ans, l’organisme du tout-petit régule mal la chaleur. L’élévation de sa température corporelle peut être dangereuse et il est impératif d’agir vite. L’été, lorsque les températures grimpent, la chaleur peut être aussi redoutable que le soleil pour un nourrisson.

Voici quelques conseils et gestes à adopter si votre bébé souffre d’un coup de chaleur.

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur ?

Un coup de chaleur, également appelé hyperthermie, résulte d’une exposition prolongée à la chaleur. L’organisme n’est alors plus en mesure de réguler correctement sa température interne (en moyenne, à 37° C) comme il le fait en temps normal. L’enfant transpire moins car son organisme n’arrive plus à éliminer suffisamment la chaleur et la température de son corps augmente vite. Une fièvre élevée entraine alors une dangereuse surchauffe du corps.

Le coup de chaleur frappe généralement un enfant exposé trop longtemps dans une ambiance surchauffée et confinée (voiture restée en plein soleil, chambre sous les toits en plein été, une tente, une caravane, etc.).

Quels sont les symptômes du coup de chaleur ?

coup de chaleur

Le premier symptôme est une forte fièvre qui peut être supérieure à 41° C. Le nourrisson somnole et semble abattu. Le principal danger est alors le risque de déshydratation dont les premiers symptômes doivent vous alerter :

  • Ses yeux sont cernés
  • Sa langue et ses lèvres sont desséchées
  • Il pleure davantage
  • Lorsque l’on pince sa peau, elle reste plissée plus longtemps que d’habitude (elle est trop sèche et perd de son élasticité).
  • Il a des troubles de la conscience inattendus

Comment réagir en cas de coup de chaleur ?

coup de chaleur

Si votre nourrisson présente ces symptômes de déshydratation, une prise en charge médicale d’urgence s’impose. Les premiers troubles peuvent apparaitre en une demi-heure, surtout si le tout-petit n’a pas bu. Une hospitalisation peut s’avérer nécessaire afin de traiter les désordres internes de son organisme.

Toutefois, si sa fièvre est modérée et qu’il ne présente pas encore de signes de déshydration, il est indispensable de tout mettre en œuvre pour faire baisser sa température corporelle :

  • Transportez-le dans un lieu frais et aéré
  • Déshabillez-le et allongez-le
  • Enveloppez-le dans un linge frais
  • Rafraîchissez-le souvent avec un linge humide : nuque, front et cheveux
  • Proposez-lui à boire par petites gorgées. Donnez-lui de l’eau fraîche, non glacée pour éviter tout choc thermique.
  • S’il n’y fait pas d’intolérance et selon les indications de votre pédiatre, donnez-lui du paracétamol pour faire baisser la fièvre.

Si son état ne s’améliore pas ou se dégrade, appelez le Samu (15), les pompiers (18) ou emmenez-le à l’hôpital le plus proche.

Comment prévenir le coup de chaleur du nourrisson ?

Prévenir un coup de chaleur est possible en adoptant des gestes simples :

  • N’exposez jamais un enfant au soleil entre 12h et 16h
  • Badigeonnez-le de crème solaire
  • Habillez-le avec des vêtements légers
  • Faites-lui porter un chapeau ou une casquette et des lunettes de soleil
  • Rafraichissez-le souvent avec un brumisateur d’eau
  • Donnez-lui très régulièrement de petites quantités d’eau à boire
  • En promenade, protégez sa poussette du soleil avec une ombrelle
  • Ne le laissez jamais dans une voiture immobilisée en plein soleil
  • Veillez à ce qu’il se trouve toujours dans des pièces fraîches et ventilées

Les méfaits du soleil sont nombreux pour un tout-petit. Retrouvez ici tous nos conseils pour bien protéger bébé.

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest