Tout bon vin digne de ce nom mérite un traitement de faveur. La décantation d’un bon cru ne fait cependant pas l’unanimité auprès des sommeliers.

Certains contestent cette pratique si le vin est d’un certain millésime, estimant qu’il perdrait ses arômes en s’aérant. D’autres, au contraire, conseillent le décantage, car c’est justement au contact de l’air qu’il développerait tout son bouquet.

Bien que les avis soient partagés, nous avons voulu en savoir un peu plus sur la méthode de décantation.

Décantation du vin : mode d’emploi

decantation

Le principe de la décantation consiste à verser le vin avec précaution dans une carafe, en verre ou en cristal, afin de le séparer de son dépôt. Dans les vieux vins rouges, ces particules résultent en fait de la décomposition des tanins et des matières colorantes qui se sont agglomérés au fond de la bouteille.

Quant aux vins blancs, le dépôt est généralement constitué de petits cristaux transparents formés par la précipitation de l’acide tartrique, naturellement présent dans le vin, ayant été provoquée par des températures trop froides.

Ceci étant, le dépôt d’un vieux vin rouge ou blanc est particulièrement désagréable, et personne ne souhaite le voir dans son verre et encore moins le goûter.

  • Dans un premier temps, assurez-vous que votre carafe ne soit pas trop large, afin de ne pas favoriser l’oxygénation du vin. Elle pourrait endommager les crus âgés.
  • La veille du décantage, placez votre bouteille en position oblique, afin de faire tomber le dépôt au fond.
  • Ouvrez la bouteille en faisant le moins de mouvements brusques possible et évitez de la faire tourner sur elle-même pour ne pas remuer le dépôt. Idéalement, l’ouverture doit se faire en une seule fois.
  • Nettoyez délicatement le col de la bouteille.
  • Versez doucement le vin dans la carafe, tout en veillant à la clarté du liquide sortant du goulot. Au besoin, réalisez cette étape à l’aide d’une source lumineuse, par exemple la flamme d’une bougie.
  • Dès l’arrivée des premières particules, cessez de verser le vin. Il est fort possible qu’il reste l’équivalent d’un demi-verre, voire d’un verre, dans la bouteille à ce moment-là. Pour minimiser cette quantité, des gestes doux et calmes, ainsi qu’un transfert lent du vin sont essentiels.
  • Servez un peu de vin dans un verre et procédez à la dégustation.

Enfin, attention de ne pas confondre décantation et passage en carafe d’un vin. Dans le premier cas, il s’agit d’un vin vieux devant être séparé de ses éventuels dépôts. Dans le second cas, l’action de transvaser permet l’aération d’un vin jeune, au nez encore fermé, avant son ouverture.

 

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest