L’été est terminé, la rentrée est passée. Que l’on travaille ou non, la nostalgie de l’été est là. On la sent et on sait d’avance que, comme tous les ans, la déprime automnale risque de pointer le bout de son nez.

    Mais il y a des moyens de dire : « Non ! La déprime automnale ne passera pas par moi ! » Et nous allons vous montrer cela tout de suite en 3 points tout simples.

    Déprime automnale : non merci !

    1. Le travail « cérébral »

    La première chose à faire est de se préparer mentalement à un événement inévitable, avec lequel on doit composer. Nous ne voulons pas que l’automne arrive, que les jours raccourcissent, que le froid et la pluie reviennent.

    Pour autant, nous n’avons pas le choix. Alors comme on dit, on va faire « contre mauvaise fortune bon cœur ».

    Comment ?

    • En se disant que certaines choses sont magnifiques en automne, comme par exemple un coucher de soleil à 19h ou la couleur des feuilles.
    • En s’habillant avec des vêtements gais, colorés, décolletés, après tout ce n’est pas encore l’hiver !
    • C’est peut-être aussi le moment de réfléchir à un changement professionnel si on va au travail à reculons.
    • Enfin, on évite au maximum tout ce qui sape le moral : adieu les transports en commun et vive le covoiturage, on ne se force plus à faire du footing si on n’aime pas vraiment ça, et on se dirige vers la marche, la piscine ou la zumba (entre copines, c’est extra !).

     

    2. Le travail « physique »

    déprime automnale

    Puisque nous parlons de sport, sachez que votre corps a fait une pause cet été (sauf si vous avez fait le GR-20 entre copains, bien sûr) et sera très heureux de reprendre les activités laissées juste avant l’été.

    Et il y a d’autres petites choses à faire pour rester en pleine forme :

    • Prenez des vitamines naturelles, mangez des fruits et des légumes. En effet, l’automne arrivé nous avons tendance à grossir, en mangeant des plats plus caloriques. Ce qui n’est pas fait pour garder le moral et la santé.
    • Si vous le pouvez, allez chercher le pain et les enfants à l’école à pied. Marcher au soleil au moins ¼ d’heure par jour apporte de la vitamine D, nécessaire à un moral d’acier.

     

    3. Le travail « médical »

    Il y a beaucoup de choses à faire en automne sur le plan de la santé. Les vilains germes de l’hiver vont bientôt arriver, avec leurs lots de rhumes, grippes et autres délicieuses gastros. Lorsque le corps est vulnérable et se fatigue, le moral est en berne ; oui, je sais, je me répète, mais c’est important.

    • Si les promenades sont impossibles ou que le soleil se fait rare, n’hésitez pas à prendre de la vitamine D en gélules (vous les trouverez dans votre pharmacie ou parapharmacie habituelle). Autre solution : les lampes à poser sur le bureau en luminothérapie.
    • Faites une petite cure de 3 semaines de chlorure de magnésium. Lui aussi, vous le trouvez en pharmacie. C’est un produit magique qui rebooste naturellement les défenses immunitaires et redonne un petit coup de fouet.
    • N’hésitez pas à dormir un peu plus. Votre corps vous le réclame, il a besoin de plus d’heures de sommeil qu’en été. Ne râlez pas, ne pensez pas que vous êtes une vraie « marmotte » et donnez-lui ces heures supplémentaires si vous le pouvez (ou faites des siestes dans la journée).
    • Et, si vous sentez que malgré cela vous avez encore une petite tendance à la déprime, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, et envisagez un peu de phytothérapie (Valériane ou gélules d’Euphytose par exemple).

    Nous voilà parés à affronter la déprime automnale qui, non, définitivement, ne passera pas par nous !

    Attention : cet article ne dispense pas de prendre l’avis d’un médecin et n’engage pas la responsabilité de QuotiBien.fr.

    À lire également :

    L’automne : le retour de l’arthrose.

    Rentrée : Comment conserver les effets « pleine forme » de l’été ?

    Céline Perrin

    Céline Perrin

    Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
    Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
    www.abclignes.com
    Céline Perrin

    Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

    Commenter cet article sur Facebook !

    commentaires

    Pin It on Pinterest

    Shares
    Share This