Pour certains petits, l’eau est bien loin d’être un jeu d’enfant. Qu’il s’agisse d’un traumatisme passé, d’une phobie ou d’une simple crainte, cette peur de l’eau l’handicape et vous ne savez pas comment l’aider.

    Voici quelques pistes pour que des moments censés être de détente ne virent plus au cauchemar.

    Mon enfant a peur de l’eau, comment l’aider ?

     

    Pourquoi a-t-il peur de l’eau ?

    peur de l'eau

    Plusieurs origines peuvent être la cause de cette frayeur. Tout d’abord, il est possible que vous lui ayez transmis votre propre peur de l’eau. Si l’un des deux parents est aquaphobe, il se peut qu’il transmette à son enfant un discours négatif sur l’eau en lui expliquant, par exemple, qu’elle est dangereuse. Les parents étant les modèles de l’enfant, il est fort possible qu’il les imite instinctivement.

    Or, un tout-petit n’a pas peur de l’eau, mais les parents peuvent, involontairement, lui communiquer des ondes négatives qui provoquent cette crainte. Tout comme il arrive qu’ils le surprotègent, craignant qu’il ne se blesse en faisant, par exemple, le pitre sur un tapis flottant ou de superbes glissades sur un toboggan.

    Mais cette peur peut aussi être provoquée par une mauvaise expérience avec l’eau : il a bu la tasse dans son bain ? Lors de la douche, il ne supporte pas l’eau qui coule sur son visage ? Un camarade l’a peut-être poussé dans la piscine alors qu’il ne s’y attendait pas ?

    Tous ces facteurs, parfois anodins, peuvent créer un blocage et une réelle angoisse chez l’enfant.

     

    Parlez-lui de sa peur

    Il est important de l’aider à parler de sa peur. Certains enfants n’osent pas le faire, alors qu’il est primordial de les libérer et de relativiser leurs angoisses. Exprimer ses émotions, mettre des mots sur les sensations ressenties les aide à s’éloigner de leur tourment et à leur faire prendre du recul, même s’ils ont du mal à dire pourquoi ils ont peur.

     

    Aidez et accompagnez votre enfant

    peur de l'eau

    Il ne faut surtout pas brusquer ou forcer votre enfant. Il doit faire sa propre expérience à son rythme. Il doit apprendre progressivement à se réconcilier avec l’eau. Tout d’abord, rassurez-le : expliquez-lui que vous êtes là, à ses côtés, et que, quelles que soient ses craintes, vous ne le laisserez jamais seul face à sa peur.

    Aidez-le à apprivoiser et à se familiariser avec l’eau en pratiquant des jeux et des activités. À la mer, jouez au ballon sur la plage, remplissez et videz des seaux, construisez des châteaux de sable, promenez-vous, main dans la main, les pieds dans l’eau, le long de la plage.

    À la piscine, proposez-lui de faire du toboggan avec vous, emmenez-le près du petit bassin et asseyez-vous au bord. Laissez-le regarder ses amis s’amuser dans l’eau. S’il se sent en sécurité, il ya de fortes chances pour qu’il fasse les premiers pas pour les rejoindre.

    L’apprentissage peut aussi se faire à la maison : lors de son bain, donnez-lui des lunettes ou un masque de plongée pour qu’il s’amuse à regarder sous l’eau. Le fait de s’apercevoir qu’il peut regarder et même parler sous l’eau peut lui permettre de se détendre.

     

    Ce qu’il ne faut pas faire

    Surtout, ne vous impatientez pas et ne le forcez pas. S’il angoisse et pleure à l’approche de l’eau, il est inutile de le forcer. Cela renforcerait sa peur qui est bien réelle.

    Ne le grondez pas et ne vous moquez pas de lui, s’il pleure ou s’il crie. Ne considérez pas son comportement comme puéril. Sa peur n’est en aucun cas une comédie. Au contraire, cajolez-le et dites-lui des mots rassurants. Il a besoin de se sentir en sécurité pour surmonter ses angoisses.

    En général, cette peur ne dure pas très longtemps et l’enfant se sentira très vite comme un poisson dans l’eau.

    Cependant, si elle persiste, si elle devient une phobie et un réel handicap dans la vie sociale de votre enfant, il est conseillé de consulter un pédopsychiatre. Parfois, seul un spécialiste peut aider l’enfant à surmonter cette angoisse, malgré toute la patience dont vous avez fait preuve.

    À lire également : Bébés nageurs, quels bienfaits peuvent en tirer les tout-petits  ?

    Cathy Delcros

    Cathy Delcros

    Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
    Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
    Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
    www.larondedesans.fr
    Cathy Delcros

    Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

    Sur le même thème, les articles suivants pourraient vous intéresser !

    Commenter cet article sur Facebook !

    commentaires

    Pin It on Pinterest

    Shares
    Share This