L’entrée en 6ème est un tournant dans la scolarité de votre enfant : elle marque le passage de l’enfance à l’adolescence. C’est aussi le début des études secondaires qui le mèneront peu à peu vers son activité d’adulte.

    C’est aussi un moment charnière où l’adolescent va devoir apprendre à gérer son emploi du temps avec bien plus d’autonomie.

    Nouvelle organisation, nouveau rythme de vie, l’entrée en 6ème est une étape importante dans la vie familiale.

    Du grand de CM2 au petit de 6ème

    Entrer en 6ème peut être vécu comme une source d’angoisses pour les enfants comme pour leurs parents. Le futur collégien va quitter l’école qu’il fréquentait depuis quelques années pour rejoindre un nouvel établissement, parfois prendre le bus, et se retrouver livré à lui-même plus souvent.

    Affectivement, l’enfant peut vivre cette transition douloureusement, car il quitte son cercle d’amis, sans être certain de les retrouver dans sa classe, même s’ils se tournent vers le même collège. C’est aussi un changement de décor radical : il va avoir plusieurs professeurs, un emploi du temps variable, se retrouver dans un lieu inconnu où il sera pointé du doigt par ses ainés comme « le petit de 6ème ».

    Côté parents, ce n’est pas simple non plus. Terminé « l’heure des mamans », l’enfant couvé va se retrouver soudainement dans la « Cour des Grands » avec tout ce que cela laisse supposer. Il va devenir plus autonome (et peut-être revendiquer de plus en plus de liberté !) et fréquenter de nouvelles personnes (et s’il avait de mauvaises fréquentations ?).

    L’entrée en 6ème marquant généralement l’âge du début de l’adolescence, bien des parents sont inquiets. Leur « petit » s’éloigne un peu d’eux et préfère mettre un peu de distance. Oui, il y a de fortes chances qu’il refuse d’être accompagné jusqu’au portail de son collège !

    Du CM2 à la 6ème, une transition préparée en amont

    6ème

    Passer du CM2 à la 6ème, c’est un peu comme passer de la maternelle au CP. C’est un cap à franchir que les enseignants préparent tout au long de l’année. Lors de la dernière année de primaire, ils y consacrent beaucoup de temps, aussi bien au niveau de l’organisation du travail que de la méthodologie.

    Certaines écoles primaires organisent des visites au sein des collèges susceptibles d’accueillir leurs futurs élèves. L’enfant découvre ainsi son nouvel environnement et peut mieux se projeter vers l’avenir.

    Si ce n’est le cas, il est important de faire un repérage des lieux avant la rentrée, afin de rassurer son enfant. S’il craint de s’y perdre, il faut lui expliquer qu’il ne sera pas seul et que bon nombre de camarades seront dans la même situation d’inconnu et de nouveauté que lui.

    S’il doit prendre les transports en commun, faites le trajet avec lui, plusieurs fois si nécessaire, avant la rentrée. Si vous n’êtes pas à la maison à la fin de sa journée de classe, pensez à lui faire un double des clés. Et vérifiez, on ne sait jamais, qu’il arrive bien à ouvrir et verrouiller la porte !

    Comment l’aider les premiers jours de sa rentrée en 6ème ?

    6ème

    Si l’année de CM2 prépare bien au passage en 6ème, il est important d’accompagner son enfant dans sa nouvelle organisation dès son entrée au collège. Les premiers jours, il ne faut pas hésiter à préparer son sac avec lui, afin qu’il n’oublie aucun livre, classeur ou cahier. Il est également souhaitable de vérifier son agenda, afin de contrôler que le travail à faire à la maison a bien été réalisé. Afficher son emploi du temps dans la cuisine est aussi un bon moyen de dialoguer avec lui de sa vie scolaire.

    Petit à petit, il va trouver ses marques et devenir de plus en plus autonome. Cependant, il est essentiel de superviser régulièrement son travail et de jeter un œil sur son carnet de liaison. Il est également important de favoriser le lien avec le collège. Assister aux réunions de rentrée, aux rencontres parents-professeurs ou encore demander un rendez-vous avec les enseignants montre à l’enfant que ses parents s’impliquent dans son nouvel univers.

    Enfin, si l’entrée en 6ème génère de l’angoisse chez les parents, il faut cependant éviter de mettre trop de pression à son enfant. Le premier trimestre est souvent vécu comme une période de « rodage » et, même si ses résultats sont en baisse, rien n’est encore joué. Il faut lui laisser le temps de s’adapter, de s’organiser et surtout lui montrer votre confiance en lui.

    QuotiBien souhaite une bonne rentrée à tous les collégiens de 6ème !

    Votre ado est rebelle ? Retrouvez nos conseils dans cet article : Être parents d’ados : un cap vraiment difficile ?

    Cathy Delcros

    Cathy Delcros

    Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
    Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
    Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
    www.larondedesans.fr
    Cathy Delcros

    Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

    Commenter cet article sur Facebook !

    commentaires

    Pin It on Pinterest

    Shares
    Share This