Février le contrasté fera tout pour se faire aimer

 

Et hop, un mois de février tout frais ! À peine avons-nous pris nos marques en cette nouvelle année que février déboule, nous secouant gentiment les puces au passage ! Alors que nous sommes encore à moitié plongés dans la douce langueur des fêtes de fin d’année qui viennent de passer et des « Bonne Année » égrenés tout au long du mois de janvier, février nous plonge dans le vif du sujet, et ce sans transition. C’est notamment le cas avec le fameux premier tiers de l’impôt sur le revenu, qui rend ce mois si impopulaire. Premier tiers qui devrait d’ailleurs être le dernier en tant que tel, puisqu’il est prévu que notre pays passe au prélèvement à la source l’année prochaine.

Mais février ne se limite pas aux impôts. Comme nous avons déjà pu le développer les années précédentes, si c’est le mois le plus court, c’est aussi le mois le plus contrasté, celui qui bouscule nos habitudes en faisant la transition entre l’hiver et le printemps. Car, si c’est souvent le mois le plus froid de l’année, février est aussi celui des carnavals chamarrés et des corsos fleuris flamboyants, en métropole comme outre-mer. Idéal pour se sortir de la grisaille hivernale et oublier les tempêtes destructrices qui se sont déchaînées. Au forceps s’il le faut, février sait faire ce qu’il faut pour se faire aimer !

Février, c’est aussi la saison du ski, des crêpes et des tartiflettes par excellence, donc du froid, et pourtant c’est à ce moment que les mimosas commencent à fleurir, parsemant nos villes d’autant de soleils, signalant sans doute possible l’arrivée du printemps. Et toutes les promesses de douceur qui l’accompagnent.

C’est ça, février, un tout petit mois, mais fait de grands contrastes. Un mois pivot, à l’instar d’un joueur de basket. Un pied à l’arrière, en hiver, et l’autre en avant, au printemps. Un mois bref, où l’on profite à la fois intensément du meilleur de l’hiver et de l’arrivée de la saison douce. Et puis, si vous ne trouviez toujours aucun aspect plaisant à février, n’oubliez pas ces mots si justes de Michel Colucci, dit Coluche : « Le mois de l’année où le politicien dit le moins de conneries, c’est le mois de février, parce qu’il n’y a que vingt-huit jours ».

Alors pour toutes ces bonnes raisons, nous souhaitons un beau mois de février à tous les lecteurs de QuotiBien !

Laurence Buffet

Laurence Buffet

Laurence est rédactrice et éditorialiste.
Surnommée « Huggie les bons tuyaux », elle touche à tout et ne paie jamais rien plein pot !
Bavarde et râleuse, ses Éditos mensuels ne mâcheront pas leurs mots !
How feel the Lau
Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest