En février, haro sur le froid

Janvier nous laisse un souvenir glacial : un froid polaire s’est littéralement abattu sur le pays. Certes, c’est de saison, jusque-là rien d’anormal. Mais comment supporter de voir des sans-abris, des êtres humains, mourir d’hypothermie ou des familles ne pouvant se chauffer du fait des prix de l’énergie ? Alors que nombre de commerces et de structures sont surchauffés (quand ils ne sont pas éclairés la nuit) et que les richesses continuent de s’accumuler entre un nombre de mains de plus en plus restreint.

C’est transis que février nous saisit. Or, nous l’avons déjà démontré l’année dernière, en février nous ne pouvons que nous réchauffer puisque c’est le mois des crêpes et des carnavals. Autant de moments chaleureux à passer en famille ou entre amis, et où petits et grands vont se régaler. Sans compter que c’est l’occasion de prendre le temps de cuisiner ensemble et de transmettre les recettes familiales aux plus jeunes.

Et puis, le tricot étant revenu à la mode, nous allons enfiler nos plus beaux bonnets, gilets et autres écharpes et arpenter les nombreuses manifestations qui se dérouleront tout le mois. La Fête du graphisme à Paris va drainer tous les fans d’arts plastiques, quand la Folle journée de Nantes mettra la musique classique à l’honneur. Les amoureux, eux, pourront se rendre à Strasbourg, en liesse pour la Saint-Valentin. Quant au Salon parisien de l’agriculture, il va certainement voir défiler tous les prétendants aux élections de 2017, façon cirque. À se demander qui sont les bêtes ! Sans compter les multiples carnavals, comme le Corso du Mimosa à Bormes-les-Mimosas.

Les plus frileux pourront toujours organiser un atelier tricot, justement, autour d’un bon goûter fait maison. De façon plus générale, passer du temps avec les gens, que ce soient des proches, des voisins, voire des inconnus, est encore ce qui réchauffe le plus le cœur. D’ailleurs, de nombreux groupes citoyens se sont organisés dès le début de la vague de froid afin d’aider au mieux les plus démunis. Hébergement, collecte et distribution de vêtements et repas, cafés suspendus, garde des enfants et/ou des animaux, les internautes offrent le peu qu’ils ont avec le sourire. Haro sur la froidure, laissons l’ardeur des sentiments attiser nos cœurs.

Laurence Buffet

Laurence est rédactrice et éditorialiste.
Surnommée « Huggie les bons tuyaux », elle touche à tout et ne paie jamais rien plein pot !
Bavarde et râleuse, ses Éditos mensuels ne mâcheront pas leurs mots !
How feel the Lau
Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest