Que ce soit dans les SPA (« les », car toutes sont indépendantes les unes des autres), ou dans toute autre association de protection animale, des frais sont à régler pour finaliser chaque adoption. Ce qui pousse certaines personnes connaissant mal le monde de la protection animale et ses contraintes, à croire que les associations font du « business » avec les adoptions d’animaux.

Or, ceci est loin d’être le cas pour une raison très simple : ces frais ont une contrepartie réelle. Ils correspondent aux soins apportés aux animaux préalablement à leur adoption. Sans compter qu’ils ont un impact responsabilisant sur l’adoptant, et qu’ils lui offrent une réelle économie en comparaison des tarifs pratiqués chez les vétérinaires.

Des frais d’adoption pour couvrir les soins vétérinaires et alimentaires

frais

Un animal trouvé ou abandonné est d’abord examiné par un vétérinaire, on lui fait une prise de sang pour vérifier s’il est atteint d’une maladie.

Ensuite, il nécessite des traitements antiparasitaires (puces, tiques, vers), une vaccination et, le cas échéant, une stérilisation afin d’éviter à la fois d’épuiser les femelles avec des portées à répétition et la prolifération d’animaux sans maîtres, ainsi que  l’identification (par puce électronique) qui est obligatoire.

Si nécessaire, ces animaux sont opérés, soignés, et nourris avec une alimentation spécifique. Sans compter la nourriture quotidienne, les litières, les abris (et le linge à laver).

La plupart du temps, ces frais sont diminués quand l’animal est âgé ou malade, afin d’encourager son adoption.

Les frais peuvent avoir un impact responsabilisant sur l’adoptant

frais

Dans certains cas, notamment lorsqu’il s’agit d’une première adoption, régler des frais peut mettre l’adoptant face à des responsabilités qu’il n’avait pas forcément envisagées : un animal a besoin de nourriture de qualité, de soins, et tout cela engendre un coût, en plus de requérir du temps et de l’attention.

Et, surtout, cela évite de placer des animaux dans des familles qui voulaient seulement un animal en guise de peluche, d’attraction ou, pire encore, maltraitantes.

Cela peut paraître abject, puisque nous parlons d’êtres vivants, mais certaines personnes n’en prendront soin qu’en ayant payé. Certains animaux donnés connaissant un sort peu enviable.

Des frais d’adoption vitaux pour les associations permettant aux adoptants d’économiser

Eu égard à tous les soins prodigués par les associations, tout au moins celles qui font bien leur travail bien entendu, il est évident que les 100 à 200 € à régler en cas d’adoption ne sont pas une source de profit, mais juste une manière d’assurer au mieux leur mission de protection animale.

En principe, ces frais d’adoption ne sont pas déductibles des impôts. Toutefois, dans certaines associations, aucuns frais ne sont demandés : les adoptants versent un don libre qui, si l’association est reconnue d’utilité publique, donne droit à une déduction fiscale.

Clairement, le forfait demandé par les associations ne couvre souvent pas l’intégralité de ces frais, qui semblent pourtant de prime abord assez coûteux. En effet, lorsque l’on recueille un animal errant sans passer par une association, lui faire prodiguer les soins de base (identification, stérilisation, vaccin, déparasitage, etc.) par son vétérinaire coûte bien plus cher, puisque les associations bénéficient de tarifs préférentiels.

Il faut d’ailleurs garder en tête qu’adopter un animal via une association permet en réalité d’en sauver deux : celui qu’on adopte, et celui qui va pouvoir prendre sa place et être sauvé à son tour. Autant de bonnes raisons pour adopter !

D’ailleurs, si c’est votre cas, témoignez dans les commentaires de Quotibien.fr, nous serons ravis de vous lire.

 

À lire également :

Laurence Buffet

Laurence Buffet

Laurence est rédactrice et éditorialiste.
Surnommée « Huggie les bons tuyaux », elle touche à tout et ne paie jamais rien plein pot !
Bavarde et râleuse, ses Éditos mensuels ne mâcheront pas leurs mots !
How feel the Lau
Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest