La journée mondiale de l’environnement (JME) a été instaurée en 1972 par l’Organisation des Nations-Unies.

environnement

Promue par le programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), cette journée est accueillie le 5 juin de chaque année dans une ville différente et a pour but de présenter les points à revoir en urgence, afin de préserver un environnement plus que dégradé.

Le 5 juin prochain, la JME va être célébrée à Milan, en Italie, dans le cadre de l’Exposition universelle 2015, l’Expo Milano, qui a pour thème : « Nourrir la planète, Énergie pour la vie ». Ça ne pouvait pas mieux tomber.

La JME 2015, ou le vœu d’une remise en question de la société de consommation

Chaque année, une question différente sert de thème. Le sujet de la mouture 2015 est : « Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération. »

Sans surprise, le programme est lourd car, il faut bien l’avouer, pas grand-chose n’a été jusqu’ici réellement entrepris pour limiter durablement la catastrophe écologique en cours.

D’un côté, les pays dits développés, qui ne limitent guère leur impact sur la nature, à part quelques mesures qu’on pourrait qualifier « de poudre aux yeux », mais sans jamais traiter le problème à sa racine.

De l’autre côté, on trouve les pays émergents, dont la population connaît une croissance économique forte qui finit d’achever le travail de destruction des premiers.

7 milliards d’humains pas concernés

environnement

La grande difficulté réside certainement dans le fait que la préservation de l’environnement dépend de tous : aussi bien de chaque individu (car il y en a 7 milliards, ce qui fait une sacrée somme) que des entreprises, des États…

Or, chacun a tendance à renvoyer la patate chaude au voisin, au Pape… aux générations futures en somme.

Pourtant, certaines solutions simples existent, économiques et écologiques (vite fait, je pense à : régulation des clims et chauffages, restriction des éclairages de nuit des commerces, interdiction du suremballage, diminution du plastique, passer aux voitures et chauffages « propres », ralentissement de la surconsommation et du gaspillage, préférer le durable au jetable, etc.), qui ne demandent que peu d’efforts.

Parce que la situation est urgente, puisque nous sommes 7 milliards, cette journée et la remise en question qu’elle implique sont indispensables pour chacun d’entre nous. Même si c’est triste de devoir organiser une journée (à grands frais) pour faire réaliser aux gens qu’ils se nuisent à eux-mêmes en ne protégeant pas leur environnement.

Je parle, je parle, mais ça ne fait pas avancer le schmilblick. Je me tourne donc vers vous, chers lecteurs, pour vous demander ce que vous pensez de la JME et si, comme l’équipe de QuotiBien et des célébrités comme Léonardo Di Caprio, vous allez déposer votre rêve pour la planète sur le site de l’UNEP.

Pour plus d’informations

Site officiel PNUE http://www.unep.org/french/wed/

Site officiel Expo Milano 2015 http://www.expo2015.org/fr/a-propos

Laurence Buffet

Laurence est rédactrice et éditorialiste.
Surnommée « Huggie les bons tuyaux », elle touche à tout et ne paie jamais rien plein pot !
Bavarde et râleuse, ses Éditos mensuels ne mâcheront pas leurs mots !
How feel the Lau
Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest