Familles recomposées et divorces aidant, il est bien rare qu’un « Ex » ne fasse pas partie du paysage dans les nouvelles structures familiales.

Pas toujours facile de gérer ce personnage dont le rôle ne peut pourtant être ignoré : que des enfants en soient issus ou non, votre ex-compagnon (ou compagne) a de toute façon compté à un moment de votre vie et il n’en est pas toujours sorti complètement.

Comment lui trouver une juste place ?

Ex-compagnon (ou compagne) : plusieurs cas de figures peuvent se présenter

Difficile d’imaginer qu’une personne qui a partagé votre intimité pendant des mois ou des années puisse du jour au lendemain ne plus faire partie de votre vie, à fortiori quand vous avez eu des enfants ensemble.

Pourtant, il est aussi très compliqué de lui garder une place dans cette nouvelle vie, particulièrement si un nouveau conjoint s’est installé.

Plusieurs cas de figure sont alors possibles.

Sans enfant et une séparation difficile

Vous n’avez pas d’enfant avec votre « Ex », la séparation a été difficile pour l’un ou les deux : malgré la nostalgie, le mieux est de couper les ponts.

Cela ne veut pas dire oublier, mais tourner la page et essayer de ne garder que les bons souvenirs.

Vous allez construire autre chose avec une autre personne, maintenant ou plus tard, mais lui fait partie du passé.

Sans enfant et en bons termes

Vous n’avez pas d’enfant, mais vous vous êtes quittés bons amis : si votre conjoint actuel l’accepte, vous pouvez garder votre « Ex » dans vos relations amicales, à condition bien sûr qu’il n’y ait aucune ambiguïté et qu’aucun de vous deux n’en souffre.

Vous avez forcément des points communs et des choses à partager.

Attention toutefois à trouver la bonne distance. Il est délicat et pas toujours facile de se confier à quelqu’un pour lequel on a eu des sentiments amoureux. Surtout pour évoquer avec lui votre amour actuel ou lui demander des conseils.

Vous avez eu des enfants ensemble

ex-compagnon

Vous avez des enfants : impossible dans ce cas de cesser toutes relations. Leur nature dépendra de votre ressenti et de votre capacité à passer par-dessus vos divergences.

Le mieux est évidemment de pouvoir au moins discuter calmement de tout ce qui concerne les enfants. Si vous êtes suffisamment sereins pour partager plus que ce strict minimum, vos enfants apprécieront sans doute que vous puissiez de temps en temps boire un verre ou même déjeuner tous ensemble.

Attention cependant à ne pas entretenir auprès d’eux l’idée que vous pourriez un jour reformer un couple, ce que tous les enfants de divorcés souhaitent secrètement…

Attention aussi à ménager la susceptibilité ou la jalousie de votre éventuel nouveau conjoint, avec qui peut s’établir une rivalité assez naturelle.

L’essentiel, vous l’aurez compris, est d’être en harmonie avec vous-même et avec vos sentiments à l’égard de votre « Ex », ce qui peut prendre un certain temps après la rupture. Donnez-vous du temps pour trouver la bonne distance.

Si, par contre, vous ne vous entendez plus du tout, mieux vaut peut-être ne pas vous forcer. Boire un verre ensemble, vous trouver dans la même pièce vous est impossible ? Alors, évitez de le faire, car cela risquerait de rendre encore plus difficiles ces rapports déjà suffisamment tendus, ce qui serait au détriment du bien-être de vos enfants. Dans ce cas, limitez-vous à des échanges par mails et ne prenez pas vos enfants comme intermédiaire pour transmettre vos messages à l’autre parent.

Céline Perrin

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest