La Rédac'

La rédac’ : articles au hasard

Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

Juin, le soleil à son paroxysme.

Le temps poursuivant sa course folle, juin débarque sans tambours ni trompettes. Il est vrai qu’eu égard à la météo du mois de mai, l’été ne semblait pas près d’arriver. Pourtant, Cannes a remballé son tapis rouge depuis deux semaines et Roland-Garros tend sur sa fin.

Tous fous de mars.

Alors que nous nous habituons à peine à l’hiver et à son cortège de joyeusetés, voilà que déboule mars, aussi nommé mois des fous. Si, dans l’Antiquité, mars marquait le recommencement de la guerre après la trêve hivernale, pour l’équipe de QuotiBien.fr le mois de mars a une tout autre symbolique, bien plus émouvante celle-là.

Liberté, fraternité, égalité… Et l’accessibilité des personnes handicapées ?

Si notre société bouge parfois très vite, il est des domaines où le statu quo semble être de mise.
Nous avons beau être au XXIe siècle, être régis par de grands principes (liberté de circulation, égalité de traitement…) et accomplir de grands exploits (envoyer des hommes dans l’espace étant de plus en plus facile), une partie de notre population est toujours maltraitée.
De qui je parle ? Entre autres, des personnes à mobilité réduite, pudiquement nommées PMR.

Sébastien Bizet est jardinier.

Sébastien Bizet est jardinier. Il cultive des légumes, mais pas n’importe lesquels !

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour ce magnifique « Jardin de Séb » bio, beau et bon ! En plus, vous pouvez « cliquer votre panier » et acheter en ligne ses délicieux légumes. Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur lui…
Zoom sur le Quotidien de Sébastien !

Chanter, bronzer, buller : juillet est arrivé !

Css css css… Qu’entends-je ? Juillet s’est installé et, avec lui, les cigales au chant rythmé ? Que l’heure des congés ait déjà sonné ou non, tout nous pousse à prendre la vie différemment en été.
C’est sûr, on ne va pas s’ennuyer !

Alexandra Le Dauphin est auteure et rédactrice web.

Alexandra Le Dauphin est rédactrice web freelance, mais aussi, et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle, auteure.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour Alexandra. Il nous était impossible de ne pas évoquer son talent. Nous avons voulu en savoir davantage sur elle… Zoom sur le Quotidien D’Alexandra !

Anne Coëffic dirige une maison d’hôtes.

Anne Coëffic dirige une maison d’hôtes. Mais pas n’importe laquelle !

Ce petit coin de paradis situé à Périgny La Rochelle, en Charente-Maritime, est aussi un Chalet du Bien-Être. Ses hôtes sont reçus comme des amis et profitent d’un séjour de détente et de relaxation où le temps semble s’arrêter.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour La Maison du Canal de Rompsay. Il nous était impossible de laisser un tel endroit dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur ce lieu et poussé les portes de ce havre de paix…
Zoom sur le Quotidien d’Anne !

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

Reprendre ses études à 36 ans.

Alors que j’étais titulaire d’un DESS en droit notarial, et après plusieurs années d’activité, je me suis retrouvée au chômage. C’est là que l’idée s’est insinuée, saugrenue pour certains, de reprendre mes études pour me reconvertir dans des conditions optimales.
Ayant travaillé dans des associations sportives, il m’est naturellement venu à l’esprit d’enrichir mon cursus d’un Master 2 professionnel en droit du sport.
Inconscience ? Défi? Peine perdue ? Opportunité ?
C’est à ces questions (et à bien d’autres !) qu’il a fallu que je réponde pour prendre une décision, LA décision (rationnelle ?).




Maraudes et associations citoyennes : un autre moyen d’aider les sans-abri

Ce n’est un secret pour personne, le nombre de personnes sans domicile fixe ne cesse de croître. Si les grandes associations nationales n’ont pas attendu 2018 pour s’emparer de ce problème, elles sont le plus souvent débordées.
C’est pour cette raison que ces dernières années sont nés de nombreux mouvements citoyens, organisés ou non en associations. Ils sont composés de simples citoyens qui ne supportent plus, sans rien faire, de voir un nombre croissant de personnes tentant de survivre dans la rue, alors qu’il est si facile de lancer un appel à l’aide sur les réseaux sociaux.

lire plus

Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Pin It on Pinterest