Coup de "pousse"

La rédac’ : articles au hasard

Écrire 2016, Ensemble.

3-2-1-0… Bonne année ! Si, au fil des années ces quelques mots peuvent sembler banals, voire surfaits, 2015 nous a prouvé que ceux qui sont encore là pour les prononcer ont de la chance, celle justement d’être toujours là.

Inutile d’en refaire le douloureux inventaire, l’actualité de 2015 a été ponctuée de durs moments. Et bien que nous sachions que la vie est ainsi faite, folle alternance de difficultés et de doux instants, cela ne nous a pas forcément aidés à encaisser toutes ces mauvaises nouvelles.

En janvier, apprenons à patienter pour passer une bonne année 2018 !

Belle année 2018 à tous ! Du fond du cœur, la rédaction de Quotibien.fr vous présente ses vœux de bonheur pour cette nouvelle année, et les suivantes !

Juin, sprint final avant les vacances.

L’air s’est considérablement radouci et les journées sont visiblement plus longues. Plus aucun doute possible, juin, et toutes les promesses dont il est porteur, est là. Boostés par le soleil, nous allons pouvoir totalement achever notre hibernation. Car nous allons avoir un programme chargé avant les grandes vacances.

Octobre, automne, etc.

Et voilà qu’octobre déboule. Vous vous doutez bien, puisque c’est déjà là mon 8ème édito en votre compagnie, que l’arrivée de l’automne ne me réjouit guère.
Non seulement les jours ont bien raccourci, mais, lors du 4ème week-end, ils vont encore perdre une heure. Certes, c’est censé être économique, toujours est-il que nous allons devoir nous éclairer une heure plus tôt.

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

Lucie : « Ma pilule m’a provoqué un AVC. »

Tout commence un samedi de mai, au réveil.

Après plusieurs semaines de migraines, jour et nuit, ce matin-là j’ouvre les yeux pour m’apercevoir que j’ai perdu le champ visuel périphérique de mon œil gauche. Je n’y vois qu’au centre, le reste étant totalement flou et sans couleur.

Aider les jeunes à tracer leur r-août pour éviter la déroute.

Août est là, pourtant les mots ne viennent pas tant ils nous trouvent déroutés. Encore une fois, nous pleurons des morts tragiques. Tristesse et colère ne cessent de s’entremêler, et rien n’est plus légitime tant la douleur est forte.

Liberté, j’écris ton nom !

Le dicton veut qu’en mai, on est libre de faire ce qu’il nous plaît. Autant vous dire qu’on ne va pas s’en priver ! Car en mai souffle un vent de liberté. Les jours rallongent, les jupes des filles raccourcissent, et tout le monde a envie de croquer la vie à pleines dents !

En décembre, tirons un rideau de lumière sur l’année.

Cette année, décembre déboule alors que la luminosité extérieure est déclinante, nos budgets restreints, grevés par nos chers impôts locaux, le temps maussade, et l’actualité, il faut bien le dire et pardonnez-nous l’expression, merdique.

Valérie : je suis locavore.

Je me suis rendue compte que j’étais locavore au début des années 2010, quand ce mouvement a commencé à faire parler de lui. Pour tout avouer, j’ignorais qu’un mot spécifique existait pour parler des gens « comme moi ».
Aujourd’hui, on peut me qualifier ainsi, pourtant je n’y suis pas venue par effet de mode ; je ne suis pas devenue locavore, je crois que je l’ai toujours un peu été.




Stéphanie Chaulot dirige une maison d’édition.

Stéphanie Chaulot dirige une maison d’édition En cette rentrée littéraire de septembre, la Rédac’ ne pouvait occulter l’univers des livres. « Yucca Éditions » est une maison d’édition associative touchant un large public.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour Stéphanie. Le professionnalisme et le dynamisme de cette jeune femme nous ont littéralement séduits.
Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur elle…
Zoom sur le Quotidien de Stéphanie !

lire plus

Ludivine Albert parle avec les animaux.

Ludivine Albert parle avec les animaux. Cela peut vous paraître surprenant, pourtant ce métier porte un nom : le dialogue intuitif. Une approche qui permet de mieux comprendre l’animal, afin d’identifier et d’analyser ses problématiques pour l’en libérer.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour Ludivine. Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur elle… Zoom sur le Quotidien de Ludivine !

lire plus

Anne Coëffic dirige une maison d’hôtes.

Anne Coëffic dirige une maison d’hôtes. Mais pas n’importe laquelle !

Ce petit coin de paradis situé à Périgny La Rochelle, en Charente-Maritime, est aussi un Chalet du Bien-Être. Ses hôtes sont reçus comme des amis et profitent d’un séjour de détente et de relaxation où le temps semble s’arrêter.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour La Maison du Canal de Rompsay. Il nous était impossible de laisser un tel endroit dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur ce lieu et poussé les portes de ce havre de paix…
Zoom sur le Quotidien d’Anne !

lire plus

Sébastien Collin est œnologue.

Sébastien Collin est œnologue, mais aussi, et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle, il donne des cours d’œnologie ! Une superbe idée, que nous avons beaucoup aimée. Plusieurs formules sont possibles, pour tous les budgets, de la simple initiation d’une soirée à des cours plus complets.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour Sébastien. Il nous était impossible de ne pas évoquer son talent. Nous avons voulu en savoir davantage sur lui…
Zoom sur le Quotidien de Sébastien, qui s’occupe du « Clos du vin » !

lire plus

Sébastien Bizet est jardinier.

Sébastien Bizet est jardinier. Il cultive des légumes, mais pas n’importe lesquels !

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour ce magnifique « Jardin de Séb » bio, beau et bon ! En plus, vous pouvez « cliquer votre panier » et acheter en ligne ses délicieux légumes. Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur lui…
Zoom sur le Quotidien de Sébastien !

lire plus

Olivier Berthe est menuisier ébéniste.

Olivier Berthe est menuisier ébéniste. Mais pas que… il se définit comme un « écobéniste ». Il chine, recycle, crée des objets uniques et réellement magnifiques. Du bois au bois de palette, au recyclage même de morceaux de barrages rongés par les castors, jusqu’à la céramique pour en faire de la mosaïque, Olivier touche çà tout et sait tout travailler. Demandez-lui de l’unique, de l’original, du beau… et vous l’aurez !

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour cet artisan-artiste. Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur lui…
Zoom sur le Quotidien d’Olivier !

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Pin It on Pinterest