Éditos

La rédac’ : articles au hasard

Octobre, automne, etc.

Et voilà qu’octobre déboule. Vous vous doutez bien, puisque c’est déjà là mon 8ème édito en votre compagnie, que l’arrivée de l’automne ne me réjouit guère.
Non seulement les jours ont bien raccourci, mais, lors du 4ème week-end, ils vont encore perdre une heure. Certes, c’est censé être économique, toujours est-il que nous allons devoir nous éclairer une heure plus tôt.

J’aime l’amour, pas les cadenas.

Suite à la chute d’un pan du pont des Arts à Paris, la décision a été (enfin) prise d’interdire aux touristes d’y accrocher des « cadenas de l’amour ».
Si on ne peut que se féliciter d’une telle décision, cela amène toutefois à se demander par quelle folie le pan d’un pont, classé monument historique depuis 40 ans, a-t-il pu être ainsi sciemment dégradé, au point de choir ?

En février, haro sur le froid.

Janvier nous laisse un souvenir glacial : un froid polaire s’est littéralement abattu sur le pays. Certes, c’est de saison, jusque-là rien d’anormal.

Anne Coëffic dirige une maison d’hôtes.

Anne Coëffic dirige une maison d’hôtes. Mais pas n’importe laquelle !

Ce petit coin de paradis situé à Périgny La Rochelle, en Charente-Maritime, est aussi un Chalet du Bien-Être. Ses hôtes sont reçus comme des amis et profitent d’un séjour de détente et de relaxation où le temps semble s’arrêter.
La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour La Maison du Canal de Rompsay. Il nous était impossible de laisser un tel endroit dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur ce lieu et poussé les portes de ce havre de paix…
Zoom sur le Quotidien d’Anne !

Cultiver du safran, un choix qui s’apprend.

J’exerce la profession de safranière, en plein cœur de Marseille, depuis environ 5 ans. J’ai été en partie poussée par les circonstances, car c’est une activité difficile, qui demande beaucoup d’efforts plus ou moins bien récompensés.

Juin, le soleil à son paroxysme.

Le temps poursuivant sa course folle, juin débarque sans tambours ni trompettes. Il est vrai qu’eu égard à la météo du mois de mai, l’été ne semblait pas près d’arriver. Pourtant, Cannes a remballé son tapis rouge depuis deux semaines et Roland-Garros tend sur sa fin.

QuotiBien, c’est pour vous et rien que pour vous !

QuotiBien, c’est pour vous et rien que pour vous !

Novembre, s’épauler pour faire revivre la convivialité

Alors que la nature s’est parée de ses couleurs automnales et que la nuit arrive tôt, le doute n’est plus permis, novembre est là.

Avril au fil de l’eau-teur !

Ça y est, on y est ! Grâce à vous, pour vous, le web magazine QuotiBien vient d’éclore. Après 9 mois de germination, d’arrosage et de petits soins, les premières fleurs de QuotiBien sont apparues sur la Toile le 14 mars dernier, précédant le printemps d’une semaine.
Dès le lancement de la page Facebook le 1er mars, nous avons eu la joie et la surprise de voir que nous étions suivis par 150 personnes, à qui nous adressons des mercis émus. Puis, le 1er avril, le compteur affichait X « J’aime » ! Autant vous dire que ça nous a donné une sacrée pêche. Surtout quand Céline, notre Community Manager, a réalisé que parmi vous tous, un certain Simon Baker, à jolies bouclettes blondes, était fan de notre page ! Le choc intersidéral. Elle n’y croyait pas. Vous non plus ?

3, 2, 1… Poisson d’avril !

Et oui, que cela nous amuse encore ou non, il est difficile...



Rendre avril accessible à tous

Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus
En décembre, bouclons la boucle

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus
Août : l’abandon remis en question.

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus
Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Publicité

Publicité

Pin It on Pinterest