Éditos

La rédac’ : articles au hasard

Liberté, fraternité, égalité… Et l’accessibilité des personnes handicapées ?

Si notre société bouge parfois très vite, il est des domaines où le statu quo semble être de mise.
Nous avons beau être au XXIe siècle, être régis par de grands principes (liberté de circulation, égalité de traitement…) et accomplir de grands exploits (envoyer des hommes dans l’espace étant de plus en plus facile), une partie de notre population est toujours maltraitée.
De qui je parle ? Entre autres, des personnes à mobilité réduite, pudiquement nommées PMR.

Je suis assistante maternelle et j’aime mon métier.

De nombreuses vocations méritent qu’on s’attarde sur elles.
Parmi ces métiers qui sont mal reconnus, auxquels on oublie de rendre hommage parfois, nous avons choisi aujourd’hui celui d’assistante maternelle.

Appel à témoignages.

Parce que QuotiBien c'est pour vous et rien que pour vous, nous vous...

Maisons de retraite et refus des animaux de compagnie : Honte aux hommes.

Si notre société se targue de veiller au bien-être de tous, et notamment de ses aînés, tout n’est pourtant pas parfait. Aussi évolué soit-il, l’homme, à de très rares (et louables) exceptions près, n’a toujours pas trouvé le moyen d’accueillir les amis à 4 pattes avec les pensionnaires des maisons de retraite.

Halte au gaspillage, nos poubelles débordent !

Ce n’est un secret pour personne, un des effets les plus pervers de notre société de surconsommation est le gaspillage, notamment le gaspillage alimentaire.
Nul n’ignore les chiffres : environ 10 tonnes de nourriture partent à la poubelle chaque année, le plus souvent encore emballée ! Sans avoir été consommée.
Si le Parlement vient de faire un pas en avant dans la lutte contre le gaspillage, le chemin restant à gravir est encore long, notre système de production montrant là ses limites.

L’ambivalence du vaccin hexavalent.

Et oui, le billet d’aujourd’hui s’adresse aux personnes majeures, tatouées et vaccinées. Avant d’aller plus loin dans mon coup de g****, je tiens à préciser qu’en plus d’être favorable aux vaccinations obligatoires, je ne manque pas de me tenir à jour. Après tout, je vis avec des animaux et des plantes, notamment des rosiers, je n’imagine pas une seconde ne pas être protégée contre le tétanos.
Mais être pour les vaccinations traditionnelles ne signifie pas que j’accepte qu’on m’injecte n’importe quoi, surtout pas un produit récent et sur lequel on n’a absolument aucun recul médical. C’est dans les vieux pots qu’on fait les bonnes soupes, après tout. En France, la principale vaccination obligatoire porte sur le DTP. Soit trois pathologies, comme le confirme le site Internet de la Sécurité sociale.

Août, star des vacances sans aucun doute !

« Ton rosé, avec ou sans glaçons ? »
« Oh, tu tires ou tu pointes ? »
« Ce que je n’aime pas dans la glace, c’est que c’est froid »…
Aucun doute d’août, les grandes vacances sont le temps des réflexions approfondies, de l’introspection, voire des épiphanies spirituelles. On prend le temps de se poser, seul, en famille ou entre amis, de se ressourcer, de recharger ses batteries.

Mamie gâteau et Mamie 2.0

Ce mois-ci, ceux qui ont la chance d’avoir encore les leurs ont fêté les grands-mères. Si la plupart d’entre nous n’ont pas besoin d’un jour de fête précis pour penser à leurs Mamies, cela reste l’occasion de les mettre à l’honneur, et aussi de balayer quelques idées reçues à leur sujet.

Car si la Mamie gâteau de notre enfance fait de la résistance, et on l’en félicite, il nous faut désormais compter aussi avec les Mamies 2.0 !

Tous fous de mars.

Alors que nous nous habituons à peine à l’hiver et à son cortège de joyeusetés, voilà que déboule mars, aussi nommé mois des fous. Si, dans l’Antiquité, mars marquait le recommencement de la guerre après la trêve hivernale, pour l’équipe de QuotiBien.fr le mois de mars a une tout autre symbolique, bien plus émouvante celle-là.

Écrire 2016, Ensemble.

3-2-1-0… Bonne année ! Si, au fil des années ces quelques mots peuvent sembler banals, voire surfaits, 2015 nous a prouvé que ceux qui sont encore là pour les prononcer ont de la chance, celle justement d’être toujours là.

Inutile d’en refaire le douloureux inventaire, l’actualité de 2015 a été ponctuée de durs moments. Et bien que nous sachions que la vie est ainsi faite, folle alternance de difficultés et de doux instants, cela ne nous a pas forcément aidés à encaisser toutes ces mauvaises nouvelles.




Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Publicité

Publicité

Pin It on Pinterest