Éditos

La rédac’ : articles au hasard

Février, meilleur mois de l’année ?

Et si je vous disais que février est le plus beau mois de l’année ? Certes, ça ne coule pas vraiment de source : le printemps n’est pas encore là, l’hiver s’installant à peine. Il fait froid, gris et humide.
Vous devez vous demander ce que je lui trouve de beau !

Septembre est là, il est temps de rentrer.

Après un été incontestablement chaud, voici venu le temps de la rentrée. Septembre est déjà là. Alors on troque bouées, maillots et crèmes solaires contre cartables, montres et agendas. Bien sûr, nous n’aurions pas craché sur quelques jours de farniente ensoleillés supplémentaires. Mais pour ce faire, il nous faut d’abord recharger notre crédit de vacances !

Halte au gaspillage, nos poubelles débordent !

Ce n’est un secret pour personne, un des effets les plus pervers de notre société de surconsommation est le gaspillage, notamment le gaspillage alimentaire.
Nul n’ignore les chiffres : environ 10 tonnes de nourriture partent à la poubelle chaque année, le plus souvent encore emballée ! Sans avoir été consommée.
Si le Parlement vient de faire un pas en avant dans la lutte contre le gaspillage, le chemin restant à gravir est encore long, notre système de production montrant là ses limites.

Aider les jeunes à tracer leur r-août pour éviter la déroute.

Août est là, pourtant les mots ne viennent pas tant ils nous trouvent déroutés. Encore une fois, nous pleurons des morts tragiques. Tristesse et colère ne cessent de s’entremêler, et rien n’est plus légitime tant la douleur est forte.

Avril et ses poissons : prenons garde aux harengs saurs.

Avril, qui est habituellement le mois de la légèreté (même si on ne se découvre pas d’un fil), des blagues et des poissons, va pourtant être déterminant pour la suite de l’histoire de notre pays.

10 vaches, ça va,1000 vaches : bonjour les dégâts !

Au fil des scandales alimentaires (vache folle, moutons atteints de brucellose, fièvre aphteuse, etc.), on peut constater que les Français ont (enfin) diminué leur consommation de viande et qu’ils ont pris goût aux achats en circuit court, c’est-à-dire en lien direct avec le producteur.
Alors que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les petites productions locales pour se procurer leur nourriture, les projets de « fermes usines » se multiplient en France.

Reprendre du poil de la bête en septembre.

Alors qu’août n’en finit pas de se désagréger, voici qu’arrivent septembre et le moment de reprendre le cours normal de nos existences.

Garder la lumière allumée ne rend pas brillant.

Au XIXème siècle, pour éradiquer la violence dans les rues une fois la nuit tombée, l’homme a inventé l’éclairage public.
La lumière fut, et les rues devinrent moins effrayantes la nuit. Nul ici ne saurait critiquer cette sage décision.
Mais, industrialisation et généralisation de la fée électricité aidant, désormais, arriver à voir les étoiles dans le ciel urbain est une gageure.

Quand je serai grande, je veux faire de la politique.

Maman, Papa,
Ce n’est pas sans émotion que je vous écris ces quelques mots. En effet, il s’agit de mon avenir.
Ça y est, je sais enfin ce que je veux faire dans la vie. J’espère que vous serez fiers de mon choix.

Delphine Lecastel vous présente son nouveau roman « Endogirl »

Delphine Lecastel vous présente son nouveau roman « Endogirl ». Un livre qui décrit une maladie faisant souffrir les femmes : l’endométriose.




Rendre avril accessible à tous

Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus
En décembre, bouclons la boucle

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus
Août : l’abandon remis en question.

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus
Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Publicité

Publicité

Pin It on Pinterest