Éditos

La rédac’ : articles au hasard

Juillet, entre boulot et farniente.

Alors qu’on commençait à ne plus y croire, l’été et juillet se sont installés. Certes, nous sommes encore sous le choc de l’actualité de juin.
Mais, une fois de plus, nous ne nous laisserons pas abattre.

Elles sont femmes, elles s’aiment, elles vont se marier.

Ma femme et moi n’avons jamais réellement eu cet idéal de mariage comme les petites filles qui rêvent de leur robe de princesse et d’un prince version Disney. C’est pourquoi, quand nous en avons parlé c’était une évidence, ce serait un mariage à notre image et à l’image de notre amour.

Nous nous sommes pacsées il y a un an. Et finalement, à force d’entendre les gens nous dire : « Maintenant que le mariage gay est autorisé, vous auriez pu vous marier quand même ! » Eh bien nous en avons parlé sérieusement et nous nous sommes lancées dans une demande à égalité.

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

Février, meilleur mois de l’année ?

Et si je vous disais que février est le plus beau mois de l’année ? Certes, ça ne coule pas vraiment de source : le printemps n’est pas encore là, l’hiver s’installant à peine. Il fait froid, gris et humide.
Vous devez vous demander ce que je lui trouve de beau !

10 vaches, ça va,1000 vaches : bonjour les dégâts !

Au fil des scandales alimentaires (vache folle, moutons atteints de brucellose, fièvre aphteuse, etc.), on peut constater que les Français ont (enfin) diminué leur consommation de viande et qu’ils ont pris goût aux achats en circuit court, c’est-à-dire en lien direct avec le producteur.
Alors que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les petites productions locales pour se procurer leur nourriture, les projets de « fermes usines » se multiplient en France.

Avril au fil de l’eau-teur !

Ça y est, on y est ! Grâce à vous, pour vous, le web magazine QuotiBien vient d’éclore. Après 9 mois de germination, d’arrosage et de petits soins, les premières fleurs de QuotiBien sont apparues sur la Toile le 14 mars dernier, précédant le printemps d’une semaine.
Dès le lancement de la page Facebook le 1er mars, nous avons eu la joie et la surprise de voir que nous étions suivis par 150 personnes, à qui nous adressons des mercis émus. Puis, le 1er avril, le compteur affichait X « J’aime » ! Autant vous dire que ça nous a donné une sacrée pêche. Surtout quand Céline, notre Community Manager, a réalisé que parmi vous tous, un certain Simon Baker, à jolies bouclettes blondes, était fan de notre page ! Le choc intersidéral. Elle n’y croyait pas. Vous non plus ?

Mon enfant est TED autistique, et alors ?

Je m’appelle Marlène, j’ai 44 ans et je suis maman de deux garçons : Gabriel 6ans ½, et Guillaume, 5 ans bientôt.
Gabriel est un enfant TED (Troubles Envahissants du développement) autistique. Je passe des heures à essayer de comprendre des demandes auxquelles je ne parviens pas à répondre.
Je passe des heures à gérer des crises sur les difficultés du moment, telles que l’amener aux toilettes, l’habiller, le laver le faire manger et j’en passe….

Chanter, bronzer, buller : juillet est arrivé !

Css css css… Qu’entends-je ? Juillet s’est installé et, avec lui, les cigales au chant rythmé ? Que l’heure des congés ait déjà sonné ou non, tout nous pousse à prendre la vie différemment en été.
C’est sûr, on ne va pas s’ennuyer !

Mamie gâteau et Mamie 2.0

Ce mois-ci, ceux qui ont la chance d’avoir encore les leurs ont fêté les grands-mères. Si la plupart d’entre nous n’ont pas besoin d’un jour de fête précis pour penser à leurs Mamies, cela reste l’occasion de les mettre à l’honneur, et aussi de balayer quelques idées reçues à leur sujet.

Car si la Mamie gâteau de notre enfance fait de la résistance, et on l’en félicite, il nous faut désormais compter aussi avec les Mamies 2.0 !

2017 arrive : aux citoyens de jouer.

Janvier débarque alors qu’une partie d’entre nous est comme paumée, encore heureuse des festivités de fin d’année et des instants chaleureux passés en famille, mais également glacée par une actualité toujours dramatique.




Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Publicité

Publicité

Pin It on Pinterest