Éditos

La rédac’ : articles au hasard

Juin, sprint final avant les vacances.

L’air s’est considérablement radouci et les journées sont visiblement plus longues. Plus aucun doute possible, juin, et toutes les promesses dont il est porteur, est là. Boostés par le soleil, nous allons pouvoir totalement achever notre hibernation. Car nous allons avoir un programme chargé avant les grandes vacances.

Liberté, j’écris ton nom !

Le dicton veut qu’en mai, on est libre de faire ce qu’il nous plaît. Autant vous dire qu’on ne va pas s’en priver ! Car en mai souffle un vent de liberté. Les jours rallongent, les jupes des filles raccourcissent, et tout le monde a envie de croquer la vie à pleines dents !

Chanter, bronzer, buller : juillet est arrivé !

Css css css… Qu’entends-je ? Juillet s’est installé et, avec lui, les cigales au chant rythmé ? Que l’heure des congés ait déjà sonné ou non, tout nous pousse à prendre la vie différemment en été.
C’est sûr, on ne va pas s’ennuyer !

En décembre, tirons un rideau de lumière sur l’année.

Cette année, décembre déboule alors que la luminosité extérieure est déclinante, nos budgets restreints, grevés par nos chers impôts locaux, le temps maussade, et l’actualité, il faut bien le dire et pardonnez-nous l’expression, merdique.

Mars, le mois de QuotiBien.fr !

Mars déboulant avec ses giboulées, il est temps pour la rédaction de QuotiBien.fr de se poser pour célébrer son troisième anniversaire !

Ludivine Verdié est créatrice de bijoux.

Ludivine Verdié est créatrice de bijoux. Mais pas n’importe...

Maisons de retraite et refus des animaux de compagnie : Honte aux hommes.

Si notre société se targue de veiller au bien-être de tous, et notamment de ses aînés, tout n’est pourtant pas parfait. Aussi évolué soit-il, l’homme, à de très rares (et louables) exceptions près, n’a toujours pas trouvé le moyen d’accueillir les amis à 4 pattes avec les pensionnaires des maisons de retraite.

Octobre, automne, etc.

Et voilà qu’octobre déboule. Vous vous doutez bien, puisque c’est déjà là mon 8ème édito en votre compagnie, que l’arrivée de l’automne ne me réjouit guère.
Non seulement les jours ont bien raccourci, mais, lors du 4ème week-end, ils vont encore perdre une heure. Certes, c’est censé être économique, toujours est-il que nous allons devoir nous éclairer une heure plus tôt.

Sébastien Bizet est jardinier.

Sébastien Bizet est jardinier. Il cultive des légumes, mais pas n’importe lesquels !

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour ce magnifique « Jardin de Séb » bio, beau et bon ! En plus, vous pouvez « cliquer votre panier » et acheter en ligne ses délicieux légumes. Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur lui…
Zoom sur le Quotidien de Sébastien !

Écrire 2016, Ensemble.

3-2-1-0… Bonne année ! Si, au fil des années ces quelques mots peuvent sembler banals, voire surfaits, 2015 nous a prouvé que ceux qui sont encore là pour les prononcer ont de la chance, celle justement d’être toujours là.

Inutile d’en refaire le douloureux inventaire, l’actualité de 2015 a été ponctuée de durs moments. Et bien que nous sachions que la vie est ainsi faite, folle alternance de difficultés et de doux instants, cela ne nous a pas forcément aidés à encaisser toutes ces mauvaises nouvelles.




Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Publicité

L’Édito de février 2018

Édito Quotibien de février 2018

Publicité

Pin It on Pinterest