Et oui, le billet d’aujourd’hui s’adresse aux personnes majeures, tatouées et vaccinées. Avant d’aller plus loin dans mon coup de g****, je tiens à préciser qu’en plus d’être favorable aux vaccinations obligatoires, je ne manque pas de me tenir à jour. Après tout, je vis avec des animaux et des plantes, notamment des rosiers, je n’imagine pas une seconde ne pas être protégée contre le tétanos.

Mais être pour les vaccinations traditionnelles ne signifie pas que j’accepte qu’on m’injecte n’importe quoi, surtout pas un produit récent et sur lequel on n’a absolument aucun recul médical. C’est dans les vieux pots qu’on fait les bonnes soupes, après tout. En France, la principale vaccination obligatoire porte sur le DTP. Soit trois pathologies, comme le confirme le site Internet de la Sécurité sociale.

Ces dernières années ont été marquées par de nombreuses affaires relatives aux vaccins et leur caractère obligatoire, certains parents portant l’affaire devant les tribunaux.

Quand je me suis intéressée à ces affaires dans la presse, j’y ai lu que les parents étaient des originaux réfractaires à l’idée même de vaccination. En lisant cela, je me suis offusquée contre ces parents qui, en plus de prendre le risque que leur enfant ne contracte une maladie auparavant éradiquée, ne se préoccupent pas du reste de la société et du risque d’épidémie. Mais j’ai continué à lire.

Rupture de stock du vaccin DTP

vaccin

J’ai bien fait d’en lire plus. Car, en réalité, les parents dont il était question ont soulevé un point plus qu’intéressant : eux non plus ne sont pas contre la vaccination obligatoire (DTP) mais refusent qu’au nom de la vaccination obligatoire, trois vaccins facultatifs soient en plus inoculés à leur enfant.

En effet, depuis 2014, notre traditionnel triple vaccin obligatoire n’est plus disponible sur le marché. À la place, on ne trouve qu’un produit dit hexavalent car, en plus de protéger contre le DTP, il contient trois autres vaccins. Qui ne sont pas obligatoires, et dont l’efficacité est controversée. Ces produits sont récents, et on n’a pas idée de leurs éventuels effets sur le corps humain à moyen et long terme. De plus, ils couvrent des maladies qui ne s’attrapent pas facilement, et sont soignables, ce qui peut leur conférer un caractère superflu.

Sans vouloir être mauvaise langue, je note que le produit hexavalent est bien sûr beaucoup plus coûteux que son ancêtre le DTP. Mais bon, comme si la Sécurité sociale n’était pas en déficit… Il est vrai que les laboratoires pharmaceutiques, bien qu’agissant pour la santé publique, sont des établissements privés à but lucratif.

Si je ne remets pas en cause la vaccination en général, cette hypocrisie qui impose aux gens de subir 6 vaccinations lorsque seulement 3 sont obligatoires me pousse à (encore) râler. Car, dans une telle opacité, comment rétablir la confiance entre le public et l’industrie pharmaceutique, mise à mal par les scandales ces dernières années ? Le danger étant que certains refusent catégoriquement toute vaccination, sans distinction.

Et vous, lecteurs de QuotiBien, quelles sont vos expériences en termes de vaccination ? Nous attendons vos anecdotes.

Lien du site de la Sécurité sociale : http://www.ameli.fr/assures/prevention-sante/la-vaccination.php

Laurence Buffet

Laurence Buffet

Laurence est rédactrice et éditorialiste.
Surnommée « Huggie les bons tuyaux », elle touche à tout et ne paie jamais rien plein pot !
Bavarde et râleuse, ses Éditos mensuels ne mâcheront pas leurs mots !
How feel the Lau
Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest