Les huiles essentielles sont des essences de végétaux, d’épices ou encore de fruits. Ce sont donc des produits naturels, ce qui ne signifie pas pour autant qu’on peut les utiliser à tort et à travers…

Même si je les recommande et, vous le verrez, assez souvent, je me dois de vous donner quelques précautions d’usage importantes à leur sujet.

Si vous les utilisez à bon escient, elles seront vos meilleures amies !

Quelques exemples d’huiles essentielles et d’effets secondaires

Je vous donne ici une liste des huiles les plus connues pour quelques effets secondaires, c’est une liste qui n’est aucunement exhaustive :

  • La menthe, le thym, le clou de girofle peuvent irriter l’épiderme. On conseille donc de toujours les diluer en usage externe.
  • L’eucalyptus peut provoquer des convulsions, surtout chez les enfants. À toujours diluer également en application externe et/ou en ingestion.
  • La mélisse et la cannelle peuvent être allergisantes.
  • Le citron, l’orange ou la bergamote peuvent donner des marques au soleil. On ne les utilise donc pas en usage externe avant une exposition.

Alors, que faire ?

Lorsque vous diluez vos huiles dans des diffuseurs, à la maison, vous ne risquez rien. Ce sont les usages en application directe et en ingestion qui sont concernés.

Tout d’abord, ces usages sont interdits aux femmes enceintes, surtout lors des 3 premiers mois de leur grossesse. Au-delà, il faut demander l’avis et la surveillance d’un médecin ou d’un aromathérapeute. On les déconseille aussi aux enfants de moins de 5 ans, aux femmes qui allaitent et aux personnes âgées, surtout en ingestion. Si vous vous savez allergique d’une manière générale, l’idéal est de pratiquer un test avec un allergologue, au moins pour les huiles les plus courantes.

Ne faites jamais chauffer des huiles essentielles, il n’en est nullement besoin. Vous pouvez les ajouter à vos tisanes, mais ne jamais les chauffer directement. Les risques d’allergies seraient augmentés. Évitez bien sûr les yeux, les muqueuses et lavez-vous les mains après avoir effectué un massage.

Si vous êtes adeptes des huiles essentielles, vous avez entièrement raison. Mon but n’est pas de vous dissuader de les utiliser, bien au contraire. Si cela vous intéresse, vous pouvez prendre plus de renseignements auprès d’un aromathérapeute, qui est le spécialiste de la question.

Consultez également votre médecin généraliste.

En résumé, ne vous alarmez pas, mais suivez ces petits conseils, qui vous permettront de suivre les jolies petites recettes que nous comptons vous donner pendant longtemps !

 

Attention : cet article ne dispense pas de prendre l’avis d’un médecin et n’engage pas la responsabilité de Quotibien.

Céline Perrin

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest