Contenu réactualisé le 31 janvier 2018

 

L’Hermione, fidèle réplique de la frégate de La Fayette, a largué les amarres de La Rochelle le 18 avril 2015 pour voguer en direction des États-Unis. À quai au bassin des Chalutiers de La Rochelle depuis le mois de février, l’Hermione a illuminé le port par sa majestueuse et imposante présence.

L’Hermione : un peu d’histoire

L'Hermione

L’Hermione était un navire de guerre français en service de 1779 à 1793. Ce navire à 3 mâts et un seul pont de batterie est une frégate de 12, c’est-à-dire qu’elle est armée de 26 canons de 12 livres chacun, soit de 6 kilos, et de 6 autres canons de 6 livres chacun, soit 3 kilos.

Ce navire très spécifique du XVIIIe siècle protégeait, en temps de guerre, le commerce et sortait en éclaireur pour les vaisseaux plus gros. Construite à Rochefort, en Charente-Maritime, en six mois, l’Hermione fut mise à la mer le 28 avril 1779

C’est à bord de cette frégate, commandée par Louis René Magdeleine Le Vassor de La Touche, que le marquis de La Fayette, en 1780, rallia les insurgés américains en lutte contre la Couronne anglaise, missionné par Sa Majesté Louis XVI afin de soutenir le Général Washington contre la domination anglaise. La Fayette, héros français de l’indépendance américaine, débarqua à Boston le 28 avril, après plus de 38 jours de mer. Le feu des Français – plus de 260 coups de canon en une heure et demie – obligea les Anglais à rompre le combat et La Fayette put ainsi se mettre à la disposition des Américains.

Le 25 février 1782, l’Hermione, de retour à Rochefort,  continua sa mission d’escorte de navires marchands, naviguant même jusqu’en Inde. C’est en 1793, soit 14 ans après sa construction, que la frégate toucha des hauts-fonds près de l’estuaire de la Loire, au large du Croisic, et sombra quelques heures plus tard.

L’Hermione, la reconstruction plus de 200 ans après son naufrage

L'Hermione

C’est en février 1997 que la construction de la célèbre frégate de 45 mètres de coque débuta dans une vaste salle de traçage de 25 mètres de long et de 12 mètres de large de l’ancien arsenal de Rochefort, proche de la Corderie Royale. C’est au terme d’un chantier titanesque de 17 années que le trois mâts de 65 mètres de long, 47 mètres de haut et d’un poids de 1200 tonnes, sortit de sa cale de construction pour rejoindre le port de commerce de Rochefort, afin de mouiller pour la toute première fois les eaux de l’Atlantique en septembre 2014.

Le 18 avril 2015, l’Hermione, après une escale rochelaise de plus d’un mois, a levé l’ancre pour rejoindre les côtes américaines. À son bord, 79 personnes ont embarqué (marins professionnels et volontaires) afin de former un équipage complet. Près de 200 volontaires ont été formés pour permettre le roulement des équipes aux différentes escales prévues sur le trajet vers l’Amérique.

En 2018, après une nouvelle escale à La Rochelle du 1er au 21 février, la frégate de la Liberté partira pour un grand voyage en méditerranée.

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest