Le jardin : l’endroit où l’on aime se retrouver après un long hiver… Et puis, il arrive que l’on y ait semé des fleurs, des fruits, des légumes et qu’on attende avec impatience le moment d’en profiter.

Oui mais voilà, dans le jardin il existe un tas de petites bestioles en tout genre, que l’on nomme « les ravageurs »… des petits insectes aux plus gros rongeurs, on assiste parfois à un vrai carnage au milieu des plantations.

Voici quelques manières naturelles et efficaces pour lutter contre les ravageurs du jardin.

 

C’est le moment de lutter contre les ravageurs du jardin

Il n’est pas utile de vaporiser des produits chimiques à tout va pour éviter les insectes, les campagnols, les limaces… Cela revient à polluer aussi bien la terre et l’eau que nos organismes. Pourquoi déséquilibrer les écosystèmes ? Il existe d’autres solutions pour les éloigner.

 

1. Biodiversité et rotation

ravageurs

C’est la première précaution à prendre. En diversifiant vos plantations et en effectuant des rotations dans votre potager, vous perturberez les nuisibles.

Le jardin est un véritable écosystème à lui tout seul. Il faut observer son équilibre et sa biodiversité. Les plantes qui y poussent et les animaux qui le fréquentent sont l’assurance d’un jardin en bonne santé.

N’hésitez pas à y élever quelques hérissons ou y laisser se promener des crapauds, des oiseaux, ils pourront vous débarrasser de quelques ravageurs, comme les limaces ou autres mangeurs de salades et de légumes. Évitez d’utiliser des pesticides qui pourraient nuire à ces animaux utiles.

Les larves de coccinelles et les araignées apportent une aide précieuse au jardin, notamment pour dévorer les pucerons. Cela s’appelle la lutte biologique.

Pour attirer ces animaux utiles, installez haies, étangs, mares ou abris divers dans vos potagers. Par exemple, une mare artificielle peut être fabriquée avec de l’argile dans le fond d’un trou ou d’une bâche. Un massif des plus varié offrira un équilibre riche pour les oiseaux. Enfin, les abris dans des fagots de bois par exemple peuvent être bénéfiques aux hérissons.

 

2. Les barrières physiques et les pièges

ravageurs

Vous pouvez facilement trouver des voiles anti-insectes dans les jardineries ou placer des colliers enduits de glu sur les troncs de vos arbres fruitiers.

Vous pouvez aussi installer des pièges pour les petits animaux, tels les rongeurs ou les limaces et escargots. Il en existe différentes formes, il faut juste savoir que cette méthode détruit les ravageurs au lieu de les éloigner.

Vous pouvez aussi verser sur les bords de vos allées ou de vos haies des produits que ces petites bestioles n’aiment pas : marc de café, eau de cuisson des pommes de terre, coquilles d’œufs, bicarbonate ou encore vinaigre blanc.

Vous pouvez enfin pulvériser du purin, des orties contre les pucerons, de la tanaisie ou de l’absinthe contre les altistes.

 

3. Traitement curatif

Si ces solutions ne suffisent pas, ou en cas d’infestation soudaine, il existe des méthodes plus « curatives » mais parfois nécessaires.

Vous pouvez dans ce cas utiliser des produits d’origine végétale, que vous trouverez en jardineries et magasins bios. Ils sont biodégradables et à base de pyrèthre. Ces insecticides bios détruisent en même temps les ravageurs et les autres animaux de la même famille. Ils sont donc utiles uniquement en cas d’invasion que l’on ne peut vaincre que par ce biais.

Utilisez-les ponctuellement seulement et, de préférence, le soir, afin de protéger des insectes utiles comme les abeilles par  exemple. Le traitement n’en sera également que plus efficace en agissant la nuit.

Avant toute utilisation de produit au jardin, veillez à observer ce qu’il s’y passe, afin d’acheter le produit le plus adapté et le plus efficace à votre problème, sans nuire à l’environnement.

 

D’autres conseils pour le jardin et le bricolage ?

Céline Perrin

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest