Décembre nous a trouvés glacés. Engourdis. Et bien que nous soyons très frileux à la rédaction de QuotiBien, nous aurions préféré avoir été saisis par le froid, et non par l’effroi.

Depuis le 13 novembre, nous sommes nombreux à être gelés de l’intérieur. Une poignée de dégénérés a décidé que le son était trop fort ce vendredi-là à Paris. Et comme ces gens-là ne connaissent pas le dialogue, ils ont tiré dans la foule au hasard, à l’aveugle. Dans la rue, au restau, au concert. Ils ont pris des vies. Ils nous ont mis groggy.

Mais pas K.O. Ils n’ont pas tué l’entraide ni l’unité. Alors même que ces assassins tenaient nos proches en joue, partout des personnes se tendaient la main et s’organisaient pour secourir les premières victimes, les accueillir et les protéger. Nous avons pleuré de tristesse, de peur, de rage, mais aussi d’émotion en voyant la solidarité et la compassion s’installer. Chapeau bas à tous, ça m’a fait du bien alors que je suis si pessimiste quant à l’être humain…

Je ne reviendrai pas sur les diverses récupérations médiatiques et politiques, à quoi bon ? Elles ne font parfois qu’accroître l’affliction.

Affliction qui n’a pas manqué de nous toucher en voyant que d’autres fous frappaient encore et ailleurs. Cameroun, Liban, Mali, Nigéria, Tunisie, la liste des zones frappées n’en finit plus de nous désoler.

Alors, comment continuer à vivre ? Comment aborder les fêtes de fin d’année et Noël malgré toute cette tristesse ? C’est peut-être le Dr Schweitzer qui a la réponse, lui qui disait : « Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et les chats ».

Nos amis Belges, lors du « lockdown » où les autorités ont demandé aux citoyens de ne donner aucune information sur les réseaux sociaux en raison de la traque aux terroristes, ont inondé la Toile de photos de chats rigolos, les fameux « lolcats ». Une initiative pleine de légèreté et de douceur pour tenter de réchauffer nos cœurs meurtris…

Il ne nous reste plus, avec tous nos amis dans le monde qui voudront se joindre à nous, qu’à envoyer la musique et les watts ! Des watts mélodiques, des watts symphoniques, des watts rythmiques, des watts syncopés. Des watts d’amour pour vibrer à l’unisson et ne laisser aucune place à la haine.

Et puisque nous sommes nombreux à penser que les fêtes de fin d’année sont devenues mercantiles, pourquoi ne pas leur rendre leur magie ?

Certes, à notre niveau, nous ne pouvons réaliser que de petites choses. Mais c’est la somme de ces actions qui importe ! Inviter un voisin esseulé, se tourner vers les artisans plutôt que la grande distribution, apporter un plat chaud ou une couverture à un sans-abri, passer un coup de fil à un ami trop longtemps négligé, jouer en famille, se dire qu’on s’aime, dessiner, jouer, chanter, rêver… ce sont ces actes qui guideront la prochaine génération. Nous lui devons bien ça, non ?

Alors, ensemble, nous allons faire de notre mieux pour continuer, sans oublier. 2016 va arriver, accueillons-la dans un boucan d’enfer !

Laurence Buffet

Laurence est rédactrice et éditorialiste.
Surnommée « Huggie les bons tuyaux », elle touche à tout et ne paie jamais rien plein pot !
Bavarde et râleuse, ses Éditos mensuels ne mâcheront pas leurs mots !
How feel the Lau
Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest