Olivier Berthe est menuisier ébéniste. Mais pas que… il se définit comme un « écobéniste ». Il chine, recycle, crée des objets uniques et réellement magnifiques. Du bois au bois de palette, au recyclage même de morceaux de barrages rongés par les castors, jusqu’à la céramique pour en faire de la mosaïque, Olivier touche à tout et sait tout travailler. Demandez-lui de l’unique, de l’original, du beau… et vous l’aurez !

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour cet artisan-artiste. Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur lui…

Zoom sur le Quotidien d’Olivier !

Olivier Berthe

  • Bonjour Olivier, comment vas-tu ?

On ne peut mieux ! Je fais ce que j’aime et j’ai beaucoup de travail.

  • Olivier, la Rédac de QuotiBien te suit depuis déjà quelque temps et nous nous sommes tous mis d’accord sur un point : ton talent. Où trouves-tu ton inspiration ?

Partout! Un objet, un paysage, une situation… dans tous ces cas de figure vient se glisser quelque chose en bois.

  • D’où te vient ce don pour la menuiserie et la mosaïque ? Les fées se sont penchées sur ton berceau ou tu as dû travailler d’arrache-pied pour acquérir cette maîtrise ?

Non, à la base j’étais incapable de planter un clou. J’ai appris la mécanique à l’école et je détestais ça. Petit à petit, le bois s’est imposé comme une évidence. Mais il a fallu apprendre.

  • Tu as toujours exercé ce métier ?

Non. Peu assidu à l’école, j’étais destiné comme beaucoup ici à la mécanique à l’usine Tréfimétaux. J’ai appris la mécanique au lycée professionnel, mais je détestais ça ! J’ai quitté tout cela à l’âge de 24 ans pour reprendre des études d’ébénisterie.

  • Tu es aujourd’hui à ton compte. Tu bosses pour qui ? Des particuliers ? Des entreprises ? Qui a recours à tes services ?

Principalement des particuliers.

  • Dans quel cadre travailles-tu ? Tu as un atelier ?

Ce que je préfère par-dessus tout, c’est travailler dehors. Mais la météo ardennaise m’impose souvent de travailler dans mon garage. J’essaie d’avoir un équipement mini pour pouvoir permuter en un clin d’œil.

  • Comment se déroule une journée type chez Olivier ?

Il n’y a pas de journée type, pas de schéma. Je peux travailler 1 comme 15h par jour, attaquer à 5h comme à 11h !

  • Tu as de nouveaux projets en cours ?

J’ai des projets d’éco-constructions de toutes sortes : cabanes perchées, tinyhouse, bateau… mais je n’ai pour l’instant pas les reins assez solides pour ça.

  • Et dans une dizaine d’années, comment imagines-tu ta vie ?

La même, mais, j’espère, sous des climats plus propices. Dans le sud-ouest, par exemple.

  • Si nous pouvions exaucer l’un de tes rêves les plus fous, que nous demanderais-tu ?

3 000 euros

  • Olivier, si tu étais une couleur, laquelle serais-tu ?

Le noir

  • Un livre de chevet ?

Le précis de décomposition, de Cioran

  • Un Plat d’enfance ?

La poule au riz

  • Une gourmandise interdite ?

Non, c’est interdit

  • Une senteur ?

Non, les odeurs m’émeuvent peu

  • Une saison ?

Le printemps

  • Un moment de la journée ?

La nuit.

  • Une région d’ici ou d’ailleurs ?

Le Costa Rica

  • Un juron ?

Fuck off

  • Une révolte ?

Toutes

  • Un gros défaut ?

Trop rêveur

  • Un autre métier ?

Sûrement pas

 

Site Web : http://www.olibois.com/

Email : olibois.com@gmail.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Oliboiscom/86999908745?fref=ts

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest