La phytothérapie a de nombreux adeptes. Ce mot venant du grec désigne tout simplement son usage premier : « soigner avec les plantes ».

Médecine naturelle très prisée, la phytothérapie est une pratique millénaire. Elle consiste à traiter certaines affections grâce à l’utilisation de plantes médicinales contenant de nombreux principes actifs. Ces derniers exercent une action directe sur l’organisme.

La phytothérapie au secours de la déprime automnale

Chaque année, la déprime automnale annonce le blues hivernal. Elle s’empare de nous dès que le soleil décline, et c’est tout à fait normal. Alors que l’été prend déjà quelques rides, il est parfois difficile de jeter ses tongs au placard pour enfiler chaussettes et bottes.

Comme nous vous l’expliquions dans cet article, il existe des conseils et astuces pour doper votre moral lors de cette délicate saison qu’est l’automne. La phytothérapie est une précieuse alliée pour vous offrir ce petit coup de pouce dont vous avez tant besoin.

 

1. Le millepertuis

phytotherapie

Le millepertuis est une plante aux fleurs éclatantes poussant dans les zones tempérées à laquelle on prête des vertus contre la mélancolie depuis de nombreuses années. Autrefois utilisé comme « chasse-diable » faisant fuir les mauvais esprits, le millepertuis est aujourd’hui recommandé pour traiter la déprime légère, tout en améliorant la qualité du sommeil et en luttant contre l’insomnie.

Si on lui attribue d’autres bienfaits thérapeutiques cicatrisants et antiseptiques, son utilisation pour soulager les troubles psychologiques légers a pris le dessus.

En vente libre en pharmacie et/ou parapharmacie sous forme de gélules, comprimés, ou teinture-mère, des préparations en infusions à base de 2 à 4 g de fleurs séchées infusées dans 150 ml d’eau bouillante, à raison de trois tasses par jour, sont aussi très appréciées.

Néanmoins, bien qu’il s’agisse de phytothérapie, attention : le millepertuis doit être utilisé avec précaution. Il possède une posologie précise qu’il convient de respecter et d’éventuelles contre-indications, notamment en cas d’interaction avec d’autres médicaments. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

 

2. La valériane

phytotherapie

La valériane est une plante herbacée poussant dans les lieux humides de toute l’Europe. Elle est utilisée pour ses bienfaits apaisants et sédatifs depuis de nombreux millénaires. Elle permet de réduire la nervosité liée au stress et par conséquent de favoriser l’endormissement tout en préservant la qualité du sommeil.

Idéale pour accompagner un sevrage, notamment tabagique (souvent envisagé lors des bonnes résolutions de la rentrée !), la valériane calme l’anxiété et la nervosité, sans provoquer d’effet de somnolence.

Également en vente libre en pharmacie et/ou parapharmacie sous forme de gélules, de comprimés ou de teinture-mère, la valériane est idéale pour recharger les batteries, à condition bien entendu de respecter les doses indiquées. Elle peut aussi être consommée en infusion, avec  2 à 3gr infusés pendant quelques minutes dans une tasse d’eau bouillante, à raison de 1 à 5 tasses par jour.

En usage externe, ses bienfaits relaxants et calmants sont également très agréables dans un bain. Là aussi, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

 

3. Le ginseng

phytotherapie

Le ginseng est l’une des plantes aux vertus médicinales les plus populaires d’Asie. Tout son potentiel se situe dans sa racine, et il faut attendre au moins 6 ans avant qu’elle offre toutes ses vertus.

Son utilisation en tant qu’antifatigue est très prisée en phytothérapie et de récentes études expérimentales ont confirmé ses remarquables propriétés. C’est la plante stimulante par excellence, luttant contre la fatigue tout en offrant un effet énergisant et tonique indéniable.

Stimulation des réflexes et de la mémoire, amélioration des capacités physiques et intellectuelles, le ginseng a aussi un effet bénéfique pour vivifier l’énergie sexuelle.

Néanmoins, l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, déconseille la prise de ginseng chez les personnes atteintes d’hypertension, ainsi que pour celles traitées avec des anticoagulants. Pris à forte dose, le ginseng peut occasionner de la nervosité.

En vente libre en pharmacie et/ou parapharmacie sous forme de gélules ou de comprimés, la cure ne doit pas excéder trois mois.

Bien entendu, cette liste est loin d’être exhaustive et de nombreuses autres plantes médicinales regorgent de vertus plus bénéfiques les unes que les autres. Mais vous, êtes-vous adepte de la phytothérapie ?

 

Attention : cet article ne dispense pas de prendre l’avis d’un médecin et n’engage pas la responsabilité de QuotiBien.fr.

 

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest