Vous allez avoir un bébé et vous cherchez un prénom. Ou vous avez eu un bébé, et vous vous demandez si beaucoup d’enfants portent le même prénom ou ce qu’il signifie ?

Et si, ensemble, nous faisions un petit tour d’horizon des prénoms qui ont eu la cote cette année ? Juste pour savoir si vous êtes dans « la vague » ou au contraire « à la marge »…

Et, surtout, n’oubliez jamais que quelle que soit la soi-disant signification du prénom de votre enfant (que nous regardons tous un jour ou l’autre, ne nous mentons pas), il est forcément unique et son prénom veut finalement dire ce que vous voulez, vous, qu’il dise !

Le choix du prénom : être à la mode ou en marge ?

 

Pour vous, consulter cette liste peut avoir des buts différents : juste par curiosité, pour être inspiré ou, au contraire, pour être en marge et choisir « tout autre chose ».

Vous allez voir aussi que vous pouvez « innover » car la tendance est au mélange de prénoms. Sans tomber dans le ridicule, il y a de quoi être original.

Et puis, qui n’a jamais eu envie de savoir d’où venait le prénom qu’il avait choisi pour son enfant ? Nombre de sites essaient de s’y retrouver et de donner les significations des prénoms. Avec plus ou moins de certitudes, tant il est vrai que les prénoms les plus « modernes » viennent souvent d’anciens prénoms de toutes origines.

1. La cote des prénoms des filles

prénom

Depuis plus de dix ans, le haut du classement ne change pas chez les petites filles. Les prénoms les plus donnés sont Emma, Lola, Chloé.

Viennent ensuite Inès et Léa, indémodables également depuis pratiquement 20 ans. Les percées récentes (4 ou 5 ans) sont attribuées à Zoé, Jade, Louise, Éva, Romane, Léonie ou encore Alice et Juliette (un retour).

Emma est un diminutif du prénom hébraïque Emmanuelle, mais pourrait également être un dérivé du prénom germanique Imma. En hébreu, immanu-el signifie « avec Dieu ». On la fête en France le 19 avril.

Et si vous cherchez un prénom qui s’en approche, pour fille ou pour garçon, afin d’être un peu plus original, vous avez le choix : Ema, Emanuela, Manoel, Manola, Manolita, Manolo, Manoé, Manuela…

 

2. La cote des prénoms des garçons

prénom

Le côté biblique ressort également chez les petits garçons depuis une dizaine d’années, portant tout en haut du classement un certain Nathan. Suivent de près Arthur et Hugo.

Viennent ensuite Lucas, Léo, Gabriel, Enzo, Louis, Raphaël ou encore Jules, Éthan, Adam, Nolan et Tom. Sacha et Noah tiennent encore un peu la corde, mais pour combien de temps ?

Notre petit Nathan viendrait également d’un diminutif du prénom hébraïque Nathanaël. En hébreu, Nathana’el signifie « Dieu a donné ». On le fête en France le 7 mars.

Et si vous cherchez un prénom qui s’en approche, voici quelques pistes à explorer : Éthan, Nat, Nata, Nathanaël, Nathaniel ou encore Nathy.

 

3. La tendance à venir

« Attention, un prénom ça se démode », entend-on souvent… autant d’arguments pour bien le choisir. Certes. Ceci dit, lorsque l’on écoute les mamans appeler leur progéniture devant la grille de l’école, on se rassure : le démodé, justement, est à la mode !

Je m’explique, deux tendances sont à l’honneur :

  • Celle des prénoms qui en mélangent d’autres, comme je vous le disais plus haut. Ici, à coup sûr, nous débutons un long cycle de mode si nous savons être originaux. Les Timéo, Annelyse, Lilou vont sans doute inspirer d’autres mélanges d’ici les 20 prochaines années.
  • Celle des prénoms anciens qui reviennent le vent en poupe. Comment être démodé avec un prénom démodé qui est à la mode ? (je vous ai perdu à quel mot ?…) On n’a pas fini d’entendre des Madeleine, Gaspard, Léonie, Marcel ou Éléonore, qu’on se rassure.

 

Tant que vous y êtes… savez-vous quelles sont les noces que vous fêtez cette année ?

Céline Perrin
Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest