Cela fait des semaines que cette question tourne en boucle dans votre esprit, pourtant, le moment est venu de leur apprendre votre séparation. Ce moment difficile, particulièrement redouté, ne doit pas être pris à la légère. Si, aujourd’hui l’éclatement d’un couple est une chose malheureusement fréquente, cette déchirure n’a rien de banal pour un enfant. C’est une étape difficile où il a plus que jamais besoin de vous.

Voici quelques conseils pour essayer de vous épauler lors de cette douloureuse épreuve.

 

Séparation : comment l’annoncer à son enfant ?

Quel que soit son âge, votre enfant a très certainement déjà perçu votre mésentente. Des cris, des portes qui claquent, des larmes, il ressent le malaise, perçoit vos émotions ainsi que le fardeau qui pèse sur vos épaules. Qu’il soit devenu difficile de communiquer entre vous ou que vous ayez de la rancœur à l’égard de votre conjoint(e), c’est ensemble que vous devez lui apprendre cette nouvelle.

Bien entendu, vous n’allez pas vous adresser de la même manière à un enfant de 2 ans qu’à un adolescent, cependant l’intention doit être identique. Il faut lui dire la vérité, sans pour autant rentrer dans les détails, tout en étant respectueux de l’autre.

 

Séparation : que dire à un tout-petit ?

Ce n’est pas parce que votre enfant est encore un bébé qu’il n’a aucune sensibilité. Le premier message que vous devez lui faire passer est votre amour pour lui. S’il n’est pas encore en âge de comprendre vos mots, il en saisit la portée.

Soyez calmes et rassurants, expliquez-lui avec des phrases simples qu’il va avoir deux maisons et que vous serez toujours là pour prendre soin de lui.

 

Séparation : entre 3 et 6 ans, comment lui en parler ?

séparation

C’est un âge où l’enfant est dans l’émotion. Le complexe d’Œdipe est souvent très présent, les petites filles rêvent de se marier avec leur papa et les petits garçons se déclarent fièrement être l’amoureux unique de leur maman. C’est une phase importante qui les aide à construire leur identité féminine et masculine.

C’est aussi une tranche d’âge où l’annonce de votre séparation peut le faire régresser (pipi au lit, cauchemars fréquents, difficulté d’apprentissage, etc.) par crainte d’être éloigné du parent qui va quitter le domicile. Il a plus que jamais besoin de se sentir rassuré et protégé.

 

Séparation : après 6 ans, comment lui expliquer ?

Expliquez clairement la situation à votre enfant, sans, bien entendu, lui exposer les détails de votre décision. Dites-lui simplement que vous ne vous entendez plus comme avant, que ce sont des choses qui arrivent parfois aux grandes personnes, mais qu’en rien cela ne change l’amour que vous lui portez. Déculpabilisez-le, beaucoup d’enfants se croient responsables de la mésentente de leurs parents parce qu’ils font des bêtises ou ne sont pas toujours sages.

Dans l’idéal, ne lui annoncez votre séparation que lorsque vous avez résolu le souci de vos futures résidences respectives. Il a besoin de repères et risque de vous poser de nombreuses questions sur son quotidien à venir.

Dites-lui également comment se dérouleront, et à quelle fréquence, les visites chez papa et maman. Dans la mesure du possible, expliquez-lui l’organisation de son futur quotidien. Des réponses claires lui permettront de se rendre compte que vos décisions sont bien réfléchies et cela le rassurera. Il doit sentir que vous êtes en accord l’un et l’autre.

 

Séparation : et à l’adolescence, ça se complique ?

séparation

Encore une fois, quel que soit l’âge de votre enfant, l’annonce d’une séparation n’est jamais simple. Bien qu’un ado soit en pleine période de transformations physiques et émotionnelles, la première des choses qui risque de l’irriter est le bouleversement organisationnel de sa routine.

Sa première réaction risque fort d’être un peu agressive, car il estime qu’il n’a pas à subir un changement de rythme de vie. Il va vouloir savoir s’il continuera de fréquenter le même collège ou lycée : pour lui, pas question de quitter ses potes. Il ne veut pas changer son mode de vie.

Il peut se replier sur lui-même, remettre en cause le bien-fondé du couple et de la parentalité. Mais, attention, cette réaction n’est pas généralisée et peut être exacerbée par une crise de l’adolescence.

Là aussi, il est plus prudent de lui annoncer votre séparation lorsque vous-mêmes vous y voyez un peu plus clair sur votre organisation de parents séparés. Il n’a pas à connaitre les détails de votre décision, mais soyez franc avec lui. Tenez-lui un discours clair et rassurez-le sur le fait que vous souhaitez préserver sa stabilité sociale et matérielle. Il veut rester dans la norme, même s’il sait très bien qu’un divorce, ou toute autre forme de rupture est un épisode fréquent, bon nombre de ses copains l’ayant probablement traversé.

Il est parfois difficile de prendre du recul lors d’une séparation. Chacun a tendance à jeter la pierre à l’autre en le rendant responsable de la situation. Mais surtout, ne prenez pas votre enfant à partie. Il n’est pas un juge et doit être mis en dehors de votre conflit. Il n’a pas à choisir « de camp « . Pour qu’il se sente rassuré au moment de cette rupture, respectez-vous en sa présence et n’oubliez pas qu’il vous aime… tous les deux !

 

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest