Septembre est là, il est temps de rentrer

Après un été incontestablement chaud, voici venu le temps de la rentrée. Septembre est déjà là. Alors on troque bouées, maillots et crèmes solaires contre cartables, montres et agendas. Bien sûr, nous n’aurions pas craché sur quelques jours de farniente ensoleillés supplémentaires. Mais pour ce faire, il nous faut d’abord recharger notre crédit de vacances !

Et puis, avant de penser congés, certaines régions vont devoir panser leurs plaies. Le Sud de la France a encore été touché par de violents et dévastateurs incendies, d’origine humaine et non accidentelle. De trop nombreuses personnes ont tout perdu cet été, il va falloir les accompagner. Sans parler de la nature dévastée et des animaux qui ont payé un lourd tribut : en plus des animaux sauvages privés d’habitat et de nourriture quand ils ont survécu, de nombreux loulous de compagnie se sont enfuis dans la panique. Sans compter les refuges animaliers qui, cernés par les flammes, n’ont eu d’autre possibilité pour sauver la vie de leurs pensionnaires que de leur ouvrir la porte, sans savoir où ils allaient aller. Des scènes d’horreur qu’on ne souhaite à personne de vivre.

Et en parlant d’horreur, habitant le bord de la Méditerranée, et bien qu’aimant par-dessus tout me baigner et nager, je ne peux oublier que cette mer est devenue un immense cimetière à ciel ouvert. Comment penser à s’y amuser alors que tant de gens y meurent en tentant de survivre aux bombes incessantes ?

Ce n’est assurément pas en restant en vacances que nous allons avancer. Cette année, la rentrée sera plus que jamais un immense défi. Plus encore que les années précédentes, nous allons épauler les enfants dans leur apprentissage tant scolaire que de la vie. Tolérance, ouverture d’esprit et mixité seront les maîtres-mots. Sans oublier l’amour, mais aussi l’encadrement et l’attention, qui sont les ingrédients essentiels d’une bonne éducation. Ce sera le seul moyen d’empêcher la progression des idées de haine qui se propagent de tous bords, et d’aider les bambins à surpasser les peurs inutiles qui paralysent, alors que d’autres menaces existent réellement. Mais cela ne marchera que si nous y mettons du nôtre ! Comment ? En apprenant à ne pas nous limiter aux apparences, à nous dépasser et à continuer à vivre malgré les annulations d’évènements qui créent du lien social.

Boostés par les douces soirées d’été et les journées passées au soleil pendant les vacances, nous allons attaquer la rentrée sur les chapeaux de roue. De-ci de-là vont se tenir des festivals de peinture, de musique, de cinéma, d’art culinaire. Sans parler des incontournables Journées du patrimoine. Autant de bonnes raisons de sortir en famille et de renouer avec notre patrimoine et la culture, tout en s’amusant.

Sans compter qu’après les Jeux Olympiques qui viennent de s’achever, nombreux sont les jeunes qui brûlent de s’essayer à leur sport préféré ! Le moment est donc venu de s’inscrire et de penser esprit collectif et dépassement de soi.

Mais, comme le disait Pierre de Coubertin, l’essentiel étant de participer, pas la peine non plus d’écraser les autres pour arriver le premier ! Ce n’est pas tant le résultat qui compte que l’acte accompli et le fait d’avoir été là. Comme dans la vie, en fait. Alors, à vos marques, prêts, rentrez !

Laurence Buffet

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest