Si l’allaitement est l’une des meilleures façons de nourrir son bébé, il arrive cependant un moment où il faut démarrer son sevrage : parce que vous avez un rythme de vie qui ne le permet plus ou tout simplement parce que vous n’en avez plus envie.

Comment aborder cette délicate étape tout en douceur ?

 

Le sevrage, une transition importante

sevrer bébé

Sevrer son bébé n’est pas un acte simple et soulève souvent de nombreuses questions. Il s’agit d’une transition importante pour le bébé comme pour la maman. Si les qualités nutritionnelles de votre lait sont indéniables, l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS, recommande un allaitement exclusif pendant une période de six mois, suivie de l’introduction d’autres aliments dans le cadre d’une alimentation adaptée au tout-petit.

Afin d’aborder le plus sereinement possible le sevrage de votre enfant, il est essentiel de ne pas vivre ce passage du sein au biberon dans la culpabilité. Vous devez vous sentir prête : qu’il ait 3 mois, 6 mois ou 9 mois, c’est votre décision et non celle de votre entourage. Et puis, dites-vous que sevrer son bébé, c’est aussi l’aider à grandir !

 

Quelques recommandations pour un sevrage tout en douceur

Un sevrage dure en moyenne une quinzaine de jours, parfois un peu plus longtemps. Afin qu’il se déroule dans les meilleures conditions possible, pour vous comme pour votre tout-petit, voici quelques recommandations :

  • Évitez de sevrer votre bébé si le contexte n’est pas rassurant par ailleurs : déménagement, changement de mode de garde, maladie ou autre modification dans l’environnement du bébé ne doivent pas concorder avec la période de sevrage.
  • Ne commencez le sevrage que lorsque vous êtes déterminée, sinon le bébé sentira votre hésitation et, comme c’est un moment qui peut être délicat pour lui, il pourrait s’engouffrer dans cette faille pour résister.
  • Allez-y assez progressivement : selon l’âge de votre bébé, remplacez une tétée (en commençant par la moins importante) par un biberon ou par un petit pot, pendant 4 ou 5 jours, puis une deuxième, et ainsi de suite jusqu’au sevrage total.
  • Conservez une tétée au sein le temps qui vous conviendra, par exemple la dernière de la journée ou bien celle du matin.
  • Si votre bébé refuse cette transition, n’insistez pas et réessayez quelques jours plus tard.
  • Adoptez la même position pour lui donner le biberon que celle que vous aviez l’habitude de prendre en lui donnant le sein. Cela le rassurera, car il a besoin de sentir la chaleur et l’odeur de votre peau.
  • Le sevrage ne doit pas signifier un éloignement affectif, au contraire ! Multipliez les câlins et soutenez son regard lorsque vous le nourrissez : il a besoin de vous sentir très proche de lui.

Préparez-vous à un passage peut-être un peu difficile, armez-vous de patience, mais dites-vous aussi que le sevrage fait partie des séparations nécessaires qui jalonnent la vie d’un petit humain. Cette étape est aussi l’occasion pour le papa de prendre un peu le relais aussi, profitez-en pour penser un peu à vous et vous détendre !

 

À lire également :

Céline Perrin

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest