Oui, les ados sont de plus en plus soucieux de leur image. C’est en tout cas ce que révèle une enquête Ipsos réalisée pour la Fondation Pfizer* en juin 2016. La beauté intérieure ne suffirait-elle donc pas à séduire ?

Nos ados appartiennent-ils à une société de l’apparence ?

 

Ados et rapport à leur corps : ont-ils un regard bienveillant ?

D’après ce sondage Ipsos, 76 % des 15-18 ans interrogés sont persuadés que pour réussir dans la vie, « il vaut mieux être beau ». Une conviction qui est même une évidence pour 20 % de ces ados sondés et largement partagée par les filles.

Si 9 adolescents sur 10 se disent bien dans leur corps, il apparait certain que l’apparence physique demeure essentielle à leurs yeux. Parmi leurs principales préoccupations est évoquée la question du poids : 55 % d’entre eux estiment qu’être mince est essentiel. 1 ado sur 5 dit être obsédé par son poids. Des statistiques qui grimpent à 1 sur 3 concernant les jeunes filles.

Pour les garçons, 52 % semblent par contre davantage préoccupés à modeler leur corps, notamment leurs « tablettes de chocolat ». Beaucoup pratiquent la musculation pour y parvenir.

Si, d’après cette enquête, globalement nos ados sont bien dans leur corps, paraître à son meilleur avantage semble pour certains devenir obsessionnel.

Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour estomper leurs complexes ?

 

Zéro défaut pour l’ado, c’est quoi ?

ados

L’obsession de l’image est davantage présente à l’adolescence. L’enfant, qui n’en est plus vraiment un, se cherche et éprouve des difficultés à s’identifier. Il subit des modifications morphologiques et il attache la plus grande importance à son image corporelle.

Les filles veulent avoir une silhouette filiforme, être de plus en plus minces, avoir la taille fine, la poitrine plus arrondie, etc. Elles tendent à prendre pour modèle les photos qu’elles découvrent dans les magazines, sur Internet ou sur les réseaux sociaux. Sans compter qu’elles se mettent parfois une pression supplémentaire à la vision d’un corps sublimé au teint parfait, sans savoir que le cliché est en fait retouché par un logiciel photo.

Elles se focalisent alors sur leur poids au risque de prendre des décisions néfastes pour leur santé. Elles entament des régimes draconiens, vérifient les calories, consomment des produits amaigrissants ou des suppléments alimentaires ou encore s’adonnent à des activités sportives de manière excessive. Certaines envisagent même la chirurgie esthétique pour gommer leurs complexes.

Chez les garçons, cette quête de la perfection est moins prononcée. Néanmoins, ils ne sont pas pour autant épargnés. Ils sont influencés par les modèles de beauté masculine qu’ils voient dans les médias, Internet, etc. Ils veulent des corps musclés et sculptés. Ils n’hésitent pas à consommer des suppléments alimentaires pour doper leur musculation et à s’entrainer excessivement au sport.

 

Ados et obsession de l’image : comment réagir ?

ados

Pour arriver à atteindre leur idéal physique, les ados sont prêts à mettre leur santé en danger. Si tous ne sont pas dans cette course à la perfection, l’univers du marketing et les médias tentent cependant de les façonner sur mesure. Y résister lorsque l’on est dans la volonté d’affirmer sa beauté et sa virilité n’est pas chose facile.

Il se peut qu’un décalage de perception amène les parents à imaginer une situation qui n’est pas si excessive que cela. Le dialogue entre adultes et ados est alors essentiel pour dédramatiser. Briser les tabous autour de ce sujet, valoriser son enfant autrement que par son aspect physique et être à son écoute sont sans aucun doute les meilleures attitudes à adopter. Même si les relations sont parfois conflictuelles entre parents et ados, les comprendre pour mieux agir est primordial.

Mais, si vous sentez que votre enfant est en danger, que son apparence physique est pour lui un réel souci qui le déstabilise (perte anormale de poids, fatigue intense, repli sur lui-même, etc.), il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel de la santé. Il saura vous conseiller et accompagner votre adolescent.

* La Fondation Pfizer est dédiée à la santé de l’enfant et de l’adolescent

 

À lire également :

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest