Stéphanie Chaulot dirige une maison d’édition En cette rentrée littéraire de septembre, la Rédac’ ne pouvait occulter l’univers des livres. « Yucca Éditions » est une maison d’édition associative touchant un large public.

La Rédac’ a eu un réel Coup de Cœur pour Stéphanie. Le professionnalisme et le dynamisme de cette jeune femme nous ont littéralement séduits.

Il nous était impossible de laisser un tel talent dans l’ombre. Nous avons voulu en savoir davantage sur elle…

Zoom sur le Quotidien de Stéphanie !

 

  • Bonjour Stéphanie, comment vas-tu ?

Bonjour à vous. Tout va très bien, surtout en cette période de rentrée.

  • Stéphanie, la Rédac de QuotiBien te suit depuis déjà quelque temps et nous nous sommes tous mis d’accord sur un point : ta passion pour les livres. D’autant plus que j’ai eu le plaisir de te rencontrer lors d’un salon en Charente-Maritime où tu exposais en tant qu’auteure. Ton parcours a donc débuté comme romancière ?

C’est tout à fait ça. J’ai publié un premier roman en 2007, puis un second en 2012. J’ai aussi écrit pour des guides touristiques, des collectifs, créé des pièces de théâtre et si j’arrive à avoir assez de temps, j’ai deux projets d’écriture à achever.

  • Tu exerces aujourd’hui un métier vraiment fascinant que nous sommes heureux de faire découvrir à nos lecteurs. Quand as-tu décidé de créer ta propre maison d’édition ? Il y a eu un déclic pour sauter le pas, pour passer du stade d’auteure à celui d’éditrice ?

Suite à quelques déboires avec l’un de mes derniers éditeurs, j’ai commencé à réfléchir à ce que je pourrais faire de plus. J’avais une formation en littérature, quelques proches et des professionnels m’ont conseillé de me lancer. En mars 2013, Yucca Editions est donc née et on vient tout juste de sortir notre 10ème livre (17 en tout depuis notre regroupement avec un autre éditeur), non sans une certaine fierté. Par contre, même si je suis la « chef », il y a plein de petites mains qui m’aident beaucoup.

  • Quelle est la ligne éditoriale de Yucca Éditions ? Tu acceptes tout manuscrit dans ton catalogue ?

Nous sommes orientés vers la littérature, polar, la jeunesse et le voyage. Nous avons une ligne éditoriale qui aborde des thèmes qui nous tiennent à cœur : écologie, social, féminisme… Chacun de nos livres a un message qui, dans la mesure du possible, se veut optimiste.

Nous acceptons les manuscrits, mais en ce moment, nous ralentissons les acceptations d’album jeunesse (notre catalogue est complet jusqu’à fin 2017).

  • Comment peut-on être édité(e) par tes soins ? Quelle est la procédure à suivre ? Y a-t-il un comité de lecture ? Et ensuite, c’est une impression papier ou du numérique ?

Si des personnes sont intéressées, le mieux est qu’elles nous contactent. Nous demandons en général une courte présentation du livre et de l’auteur et une présentation spécifique pour les envois par mail. Nous ne publions que très peu de livres par an, donc les délais peuvent être très longs. Nous avons un comité de lecture de « choc », il fait un super travail et je l’en remercie.

En ce qui concerne l’impression, nous sommes en format papier, puis numérique.

  • Yucca Éditions est une maison d’édition dite associative. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Stéphanie Chaulot

Le statut associatif est, tout d’abord, quelque chose qui me correspondait. L’esprit associatif, l’entraide, une image positive et solidaire. D’autant plus que nous faisons pas mal de choses autour du livre (salons, ateliers d’écriture, intervention en milieu scolaire, journal local, etc.) et pour le valoriser. Ensuite, ce sont des petites mains, des bénévoles qui m’aident, un échange à échelle humaine également qu’il n’y a pas toujours dans les plus grandes maisons.

  • J’imagine que tu es entourée par une équipe de petites mains pour t’aider au quotidien ? Diriger une maison d’édition, ce n’est pas rien !

Elles ne sont pas beaucoup, mais elles fonctionnent par deux et franchement, c’est bien utile ! Cela va de la présidente, une passionnée des livres, à des auteurs en passant par mon mari, la famille, les amis…

  • À ce jour, combien as-tu d’auteurs(es) édités(es) chez toi ? Et si demain, tu « craques » sur le manuscrit d’un nouveau talent, quand pourrait-il estimer être édité ?

J’ai déjà craqué ! Je fonctionne principalement au coup de cœur. Normalement, il faut compter un peu moins d’un an pour une publication. Là, en ce moment nous en avons beaucoup en cours. Si j’accepte un manuscrit aujourd’hui, il ne sera pas publié avant 2017 voire 2018.

  • Comment se déroule une journée type chez Stéphanie ?

Houla, il n’y a pas de journée type, c’est ce que j’aime dans ce travail, c’est que ce n’est jamais pareil. Mais en général, mes horaires sont de 9h à 18h avec une amplitude de 7h à 20h. Et le contenu de la journée varie en fonction de la période de l’année. Là, par exemple, je viens de sortir un nouveau livre, donc en parallèle du suivi des autres, j’assure la communication et la promotion de celui-ci. Je travaille aussi sur le journal local que je supervise.

  • Tu as de nouveaux projets en cours ?

En cours oui, j’ai donc « La Cale aux rats » de Daniel Pagés qui vient de sortir et j’ai « Le Prince des autres contes », un très bel album de Mary Aulne et Laure Cadars qui sortira dans quelques semaines.

  • Et dans une dizaine d’années, comment imagines-tu ta vie ?

Stéphanie Chaulot

Dans une dizaine d’années…Toujours avec Yucca, mais dans la mesure du possible avec un peu plus de sécurité, disons, financière…

  • Si nous pouvions exaucer l’un de tes rêves les plus fous, que nous demanderais-tu ?

Un petit best-seller ;). Comme ça, je réalise la question d’avant et je peux même publier plus de livres.

  • Stéphanie, si tu étais une couleur, laquelle serais-tu ?

Bleu. J’adore le bleu, j’ai même mon vernis à ongles bleu !

  • Un livre de chevet ?

Il y en a plein entre ceux du travail et ceux que je voudrais lire. Du boulot (et je vais faire des jaloux !), le tome 2 de « Vitaltest » de Clara Suchère et de façon plus personnelle, je viens de finir « La Face Cachée de Margo » de John Green. J’avoue qu’il m’a bien scotchée.

  • Un plat d’enfance ?

Là, ma mère va sourire si elle lit ça, mais la blanquette de veau avec du riz.

  • Une gourmandise interdite ?

Interdite, non, mais à limiter oui : le chocolat.

  • Une senteur ?

La vanille.

  • Une saison ?

Sans doute la fin du printemps quand les jours commencent à se prolonger.

  • Un moment de la journée ?

Le soir, quand tout est calme et que je peux écrire.

  • Une région d’ici ou d’ailleurs ?

Il y en a plein, Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées. Ailleurs, il y a des pays tout entiers : Madagascar et l’Irlande.

  • Un juron ?

Un juron que j’ai appris ici : « Macarel ! » C’est occitan et ça exprime la surprise un peu comme dans les bulles de gros mots que l’on voit dans les BD.

  • Une révolte ?

Il y en a plein. À commencer par la bêtise humaine.

  • Un gros défaut ?

Je me ronge les ongles…

  • Un autre métier ?

Autre qu’écrivain et éditrice ? J’ai été prof. Même si ce n’était pas le métier de mes rêves, j’en garde de bons souvenirs.

 

Stéphanie Chaulot

Contact : communication@yucca-editions.fr

Site Web : http://www.boutique.yucca-editions.fr/

Page Facebook : https://www.facebook.com/YuccaEditions/timeline

Cathy Delcros

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Les derniers articles par Cathy Delcros (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest