Cela fait des années que l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) demande officiellement une baisse de la consommation des sodas dans le monde entier.

Aux États-Unis, a été émise l’idée de créer une taxe sur ces boissons gazeuses remplies de sucre. Mais cette intention est loin d’aboutir à cause, notamment, des enjeux économiques. Le maire de New-York a interdit la vente de sodas de plus de 50 cl dans les établissements de restauration de sa ville.

Si l’OMS a tiré depuis longtemps la sonnette d’alarme, c’est sans doute qu’il y a de bonnes raisons. Et pour cause : savez-vous que dans une seule canette de soda il y a jusqu’à 40 grammes de sucre, soit environ dix cuillères à thé (autrement dit la dose de sucre recommandée par jour) ?

 

Zoom sur les sodas : quels effets sur la santé ?

Partout dans le monde, ouvrir un soda est devenu un automatisme. Ils sont présents dans tous les restaurants, certains fast-foods les proposant même en consommation illimitée. En France, nous en consommons plus de 60 litres par an et par habitant, aux États-Unis c’est plus de trois fois plus.

On entend souvent dire qu’ils sont mauvais pour la santé, à cause du sucre qu’ils contiennent. Mais, finalement, on y fait peu attention et on se dit : « pour ce que je bois, ça ne peut pas faire de mal et puis, comme je mange très peu de sucre… ». Ce qui est faux, car le sucre est partout, même là où on ne l’attend pas.

 

Les sodas ne contiennent pas que du sucre

sodas

Si le sucre est montré du doigt, et à juste titre, il n’est malheureusement pas le seul ingrédient dangereux présent dans les sodas. Si quelques marques acceptent de mauvaise grâce de donner la liste des ingrédients contenus dans leurs boissons gazeuses, les deux plus grandes entreprises dont je tairai le nom, mais que vous devinerez, s’y refusent, sous prétexte du secret industriel.

Des analyses pratiquées en laboratoire montrent que les sodas de ces deux leaders du marché contiennent une haute dose de terpènes, qui sont des hydrocarbures. Sur 19 sortes de colas testés, 10 contiennent aussi une faible dose d’alcool (soit 0,001 %, une boisson étant dite « alcoolisée » si elle en contient plus de 1,2 % d’alcool).

Ce n’est pas tout, on trouve également dans ces boissons gazeuses des colorants. Certains sont classés comme potentiellement cancérigènes dans certains états américains, mais pas encore en France.

Bien sûr, le risque majeur de cette quantité de sucres et autres ingrédients dangereux est celui de l’obésité. N’oublions pas qu’ils peuvent aussi causer des maladies cardio-vasculaires et du diabète. Ils sont aussi responsables des caries, provoquent des maladies rénales et sont néfastes pour la santé des os.

L’excès de sucre dans l’organisme favorise le vieillissement précoce des cellules. Il fragilise l’ADN et provoque des maladies précoces. Je pourrais vous citer d’autres chiffres, mais cela ne ferait que vous faire frémir davantage.

Tout ceci n’est pas très réjouissant, je vous l’accorde.

Si vous aimez vraiment ces boissons, offrez-vous un extra de temps en temps, comme une limonade aromatisée par exemple. Mais n’en consommez pas chaque jour. Faites attention car, à l’instar des boissons alcoolisées, les ingrédients qu’elles contiennent peuvent tout à fait vous rendre « accroc ». Et là, plus moyen de vous passer de vos 2 ou 3 canettes quotidiennes.

 

Quid des boissons light ?

sodas

Dans ce cas, vous dites-vous (si, si, je vous entends) : pas de panique, dirigeons-nous vers les sodas light, les sodas « zéro » et autres « verts » ou je ne-sais-quoi-encore.

C’est malheureusement une idée tout aussi mauvaise. Ces boissons dites « light » ont vu leur sucre retiré au profit des édulcorants, notamment l’aspartam. Ce « faux sucre » a des effets toxiques, notamment chez les femmes enceintes, provoquant à forte consommation, des accouchements prématurés. Encore une information qui fait froid dans le dos.

Ces faux sucres, consommés en grande quantité, développent des diabètes de type 2. Là encore, la prudence reste donc de mise et, comme pour d’autres boissons, j’ai envie de vous dire « à consommer avec modération ».

 

Alors, que boire ?

Les boissons de type thé glacé sont autant sucrées que les sodas. Donc, oui, le soda est montré du doigt, mais attention aux substituts qui ne sont pas toujours plus légers en sucres.

sodas

L’idéal est bien entendu de boire en majorité de l’eau. Il faut en consommer 1,5 litre par jour et ce depuis le plus jeune âge. Le lait est aussi une boisson à privilégier, surtout pour les plus petits. Lorsque le bébé passe à l’alimentation solide, il a encore besoin d’environ 700 ml de lait par jour, puis, entre 12 et 36 mois environ 500 ml (soit au moins deux tasses par jour).

Plus grand, nous pouvons boire des infusions naturelles ou de l’eau pétillante (meilleure que la limonade, cela va de soi).

Vous pouvez proposer à votre enfant, de temps en temps, une autre boisson de type jus de fruit ou sirop. Mais cela ne doit pas devenir une habitude quotidienne.

On le sait peu, mais dans un verre de jus de fruit il y a souvent l’équivalent de trois cuillères à thé de sucre. Quant au sirop, si vous respectez la dose (souvent 1 volume de sirop pour 7 volumes d’eau), il contient en principe 25% moins de sucre qu’une canette de soda. Ce qui reste encore une quantité non négligeable.

Eh bien moi, du coup, je vais me préparer un milk-shake vitaminé, qu’en pensez-vous ?

 

À lire aussi :

Céline Perrin

Céline Perrin

Céline a plus d’une corde à son arc : écrivain public, elle est aussi rédactrice web, correctrice, biographe et auteure pour la jeunesse.
Toujours à l’écoute des autres et très communicative, elle bouillonne d’idées en permanence !
www.abclignes.com
Céline Perrin

Les derniers articles par Céline Perrin (tout voir)

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest