La Rédac'

La rédac’ : articles au hasard

Mamie gâteau et Mamie 2.0

Ce mois-ci, ceux qui ont la chance d’avoir encore les leurs ont fêté les grands-mères. Si la plupart d’entre nous n’ont pas besoin d’un jour de fête précis pour penser à leurs Mamies, cela reste l’occasion de les mettre à l’honneur, et aussi de balayer quelques idées reçues à leur sujet.

Car si la Mamie gâteau de notre enfance fait de la résistance, et on l’en félicite, il nous faut désormais compter aussi avec les Mamies 2.0 !

2017 arrive : aux citoyens de jouer.

Janvier débarque alors qu’une partie d’entre nous est comme paumée, encore heureuse des festivités de fin d’année et des instants chaleureux passés en famille, mais également glacée par une actualité toujours dramatique.

Mars, entre lâcher prise et sauter à l’eau.

Mars est là et son arrivée nous met en joie. Si l’hiver a été bref, les dernières semaines nous ont laissé un souvenir glacial.
Les bourgeons des arbres fruitiers pointent, comme autant de promesses gourmandes et vitaminées.

Noël, fête de l’amour : notre pied-de-nez à la haine.

Décembre nous nous a trouvés glacés. Engourdis. Et bien que nous soyons très frileux à la rédaction de QuotiBien, nous aurions préféré avoir été saisis par le froid, et non par l’effroi.
Depuis le 13 novembre, nous sommes nombreux à être gelés de l’intérieur. Une poignée de dégénérés a décidé que le son était trop fort ce vendredi-là à Paris. Et comme ces gens-là ne connaissent pas le dialogue, ils ont tiré dans la foule au hasard, à l’aveugle. Dans la rue, au restau, au concert. Ils ont pris des vies. Ils nous ont mis groggy.

Cultiver du safran, un choix qui s’apprend.

J’exerce la profession de safranière, en plein cœur de Marseille, depuis environ 5 ans. J’ai été en partie poussée par les circonstances, car c’est une activité difficile, qui demande beaucoup d’efforts plus ou moins bien récompensés.

Juin, sprint final avant les vacances.

L’air s’est considérablement radouci et les journées sont visiblement plus longues. Plus aucun doute possible, juin, et toutes les promesses dont il est porteur, est là. Boostés par le soleil, nous allons pouvoir totalement achever notre hibernation. Car nous allons avoir un programme chargé avant les grandes vacances.

Plaidoyer de l’huître

Un collectif d’huîtres en colère, se faisant appeler « Acéphale toi-même » a décidé de porter plainte contre divers journaux et auteurs.

Motif de la plainte ?

Garder la lumière allumée ne rend pas brillant.

Au XIXème siècle, pour éradiquer la violence dans les rues une fois la nuit tombée, l’homme a inventé l’éclairage public.
La lumière fut, et les rues devinrent moins effrayantes la nuit. Nul ici ne saurait critiquer cette sage décision.
Mais, industrialisation et généralisation de la fée électricité aidant, désormais, arriver à voir les étoiles dans le ciel urbain est une gageure.

Chanter, bronzer, buller : juillet est arrivé !

Css css css… Qu’entends-je ? Juillet s’est installé et, avec lui, les cigales au chant rythmé ? Que l’heure des congés ait déjà sonné ou non, tout nous pousse à prendre la vie différemment en été.
C’est sûr, on ne va pas s’ennuyer !

Juin : optimiser les journées les plus longues de l’année.

Enfin, avec le soleil, juin prend ses quartiers d’été. Il était temps. Car ce printemps à la fois frisquet et électoral n’a pas été des plus agréables.




Maraudes et associations citoyennes : un autre moyen d’aider les sans-abri

Maraudes et associations citoyennes : un autre moyen d’aider les sans-abri

Ce n’est un secret pour personne, le nombre de personnes sans domicile fixe ne cesse de croître. Si les grandes associations nationales n’ont pas attendu 2018 pour s’emparer de ce problème, elles sont le plus souvent débordées.
C’est pour cette raison que ces dernières années sont nés de nombreux mouvements citoyens, organisés ou non en associations. Ils sont composés de simples citoyens qui ne supportent plus, sans rien faire, de voir un nombre croissant de personnes tentant de survivre dans la rue, alors qu’il est si facile de lancer un appel à l’aide sur les réseaux sociaux.

lire plus
Rendre avril accessible à tous

Rendre avril accessible à tous

Privés de sorties en mars du fait des giboulées, c’est avec liesse que nous accueillons avril et le printemps. Il faut dire que ce dernier s’est fait prier, la neige étant encore tombée le mois dernier.
Ce qui nous amène à penser que, les cours d’eau ayant gelé, il n’y aura pas de poisson pour le 1er avril !

lire plus
En décembre, bouclons la boucle

En décembre, bouclons la boucle

Alors que nous avons l’impression que nous vous souhaitions une belle année 2017 il y a quelques semaines à peine, l’arrivée de décembre nous rappelle que l’année est sur le point de tirer sa révérence, la boucle est bientôt bouclée.

lire plus
Août : l’abandon remis en question.

Août : l’abandon remis en question.

Le soleil est à son zénith, les crissements des cigales nous font vibrer, les festivals estivaux battent leur plein, tout comme les réunions de famille. Août est là, c’est le moment où nous avons envie de nous abandonner.

Et, en y regardant de plus près, il semblerait que nous soyons champions en matière d’abandon.

lire plus
Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Le joli mois de mai au pays d’Ubu.

Alors que le frisquet avril nous a semblé traîner en longueur, le joli mois de mai pointe enfin son nez.
Comme chaque année, dès le 1er, nous célébrons les travailleurs et le travail. Toutefois, cette année, cela peut nous sembler paradoxal, puisque c’est au cours de ce même mois de mai que nous aurons à départager les deux lauréats du premier tour de la présidentielle, dont les programmes semblent être taillés sur mesure pour le patronat, et non pour la plèbe dont nous faisons partie.

lire plus

Newsletter

Nos infos hebdomadaires !

Pin It on Pinterest