L’intelligence des objets connectés peut-elle aider le maintien à domicile des seniors ? Nos aînés sont-ils réellement en sécurité pris en charge par un univers virtuel ?

L’automatisation est une véritable révolution numérique, nous vivons aujourd’hui dans un monde digital qui semble faire bon ménage avec les seniors. Faisons le point.

Objets connectés et seniors : vers une meilleure prise en charge à domicile

objets connectés

Les objets connectés ne sont pas les premières applications qui viennent à l’esprit des seniors. Pourtant, ils se révèlent être des outils plus que précieux pour leur quotidien et notamment leur maintien à domicile.

Lorsque l’on sait qu’en 2014 nous recensions 15,9 millions de seniors, dont 5,9 de plus de 75 ans, et que l’on estime qu’en 2060, nous en comptabiliserons près de 24 millions, dont12 de plus de 75 ans, on peut considérer que l’automatisation de leurs habitations est essentielle pour préserver leur autonomie et leur sécurité.

Leurs logements peuvent aujourd’hui s’adapter à leurs besoins. Des solutions matérielles existent pour les maintenir à domicile. Les objets connectés sont une réponse fiable et efficace pour favoriser leur bien-être et leur sécurité dans de nombreux domaines.

Par le biais de ces objets, il est possible de leur apporter une précieuse aide pour leur faciliter la vie au quotidien :

  • pour contacter un médecin ou un proche en cas de chute
  • pour leurs gestes de la vie quotidienne
  • pour leur mobilité
  • pour la prise de médicaments
  • pour la prise des repas

Pourtant, les objets connectés restent encore peu connus des seniors et sont souvent stigmatisés. Si l’on parle de l’avènement des seniors 2.0, ces derniers ne sont pas tous enclins à comprendre l’enjeu de cet avènement. Bon nombre d’entre eux considèrent que ces objets sont synonymes de perte de dépendance et préfèrent le contact humain. Certes, ce point de vue est tout à fait légitime, mais il ne doit pas être un frein à l’acquisition de ces objets intuitifs pouvant leur permettre d’être maintenus à domicile grâce à de la téléassistance.

Une maison connectée = une maison sécurisée ?

objets connectés

Quoi qu’il en soit, il faut se rendre à l’évidence : oui, les principaux champs d’utilisation des objets connectés pour les seniors sont principalement la santé et la sécurité. Bien que bon nombre d’entre eux les perçoivent encore comme « trop compliqués et « trop onéreux », ils connaissent leur existence et leurs pouvoirs « magiques ».

Développeurs et start-ups en ont bien conscience et conçoivent aujourd’hui un marché considérable dédié aux seniors. À condition d’être faciles d’utilisation, ces objets, en complémentarité de la présence d’une auxiliaire de vie qui créée un lien social indiscutable, sont une réelle aide pour leur permettre de conserver leur indépendance en mettant l’accent sur leur sécurité.

Électroménager connecté relié au Wifi de leur domicile ou accessible via une application Smartphone pour une assistance 7j/7 et 24h/24, bijoux connectés à un boitier vocal relié à un centre de téléassistance en cas de détection de chute, pilulier connecté qui alarme le pharmacien, le médecin ou un membre de la famille en cas de consommation anormale de médicaments, webcam pour surveillance visuelle sans faille ou encore fauteuil roulant connecté pour les aider dans leurs déplacements, on ne compte plus les initiatives pour les accompagner et assurer leur sécurité quotidienne.

Les objets connectés sont indéniablement l’avenir d’un nouveau marché pour une priorité nationale : le maintien à domicile, dans les meilleures conditions possible, des personnes âgées.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous concernés par le maintien à domicile d’un proche ?

 

À lire également :

Les objets connectés : quésaco ?

Cathy Delcros

Cathy est rédactrice web, biographe et auteure.
Toujours à l’affût de bons plans et de nouveautés, elle adore partager ses coups de cœur tout comme ses coups de gueule !
Femme à tendance suractive, elle booste sa vie autant que celle dont elle croise le chemin !
www.larondedesans.fr
Cathy Delcros

Commenter cet article sur Facebook !

commentaires

Pin It on Pinterest